Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes



Economie

Commerce

Vers un centre-ville haut de gamme

Le bijoutier-joaillier Mauboussin ouvre cette semaine un magasin rue Gambetta. Avec la ferme intention de prouver que les enseignes haut de gamme constituent des locomotives de choix pour le Plateau.

Après la disparition de l’emblématique Printemps, beaucoup de Poitevins s’étaient émus de ne plus trouver en centre-ville certaines marques prestigieuses de prêt-à-porter, joaillerie… Ils peuvent aujourd’hui se réjouir avec l’arrivée de poids lourds à la notoriété nationale voire internationale. Ce n’est pas un hasard si Mauboussin a jeté son dévolu sur le Plateau. Ophélie et Maxime Lavergne ouvriront jeudi la soixante-deuxième boutique du créateur parisien. Le Plateau, c’était pour eux une évidence. « C’est un bout de la rue de la Paix (Paris) qui s’offre aux Poitevins !, s’enthousiasme Maxime. Nous voulons que nos clients vivent une expérience unique. » 

Avec des premiers bijoux à 195€,Mauboussin « donne » dans le haut de gamme, comme Lacoste, Havane, Swaroski, Mont-Blanc ou encore… Jott. La marque française ouvrira un magasin le 4 juillet, dans l’enceinte de Passage Cordeliers. Tout sauf un hasard selon Geoffroy Cornudet, directeur de la galerie. « Les marques qui choisissent le centre-ville doivent se différencier par une offre différente de celle de la périphérie. Aujourd’hui, elles répondent à une réelle demande de la clientèle. Et le centre-ville a le vent en poupe ! » Fin observateur du marché poitevin, Thierry Elouard constate la mue du Plateau « depuis huit ou neuf ans »« Les emplacements du secteur numéro 1 sont très prisés, on manque même de produits. C’est très bien que des marques de luxe s’y implantent car elles servent de locomotives. »

« Eviter l’évasion commerciale »

Thierry Elouard ajoute un autre argument : « Plus des enseignes phares feront le choix de l’hyper-centre, plus la zone de chalandise s’agrandira. Non seulement, on peut attirer des clients de Niort ou Angoulême, mais en plus on évite l’évasion commerciale. » Un autre phénomène joue en faveur des commerçants du Plateau. Les loyers ont baissé et « un renouvellement générationnel »s’est opéré. Le négociateur immobilier cite l’exemple de Connect & vous (rue du Marché Notre-Dame), dont les objets connectés correspondent à une « tendance de consommation ». 

Geoffroy Cornudet observe d’une manière générale que les commerces de centres-villes -il gère quatre galeries dans le Sud-Ouest- résistent mieux que leurs homologues en périphérie.  A fortiori si lesdits commerces bénéficient d’une force de frappe nationale. S’agissant de Mauboussin, qui se présente comme « une marque de luxe accessible », la politique marketing accompagne les efforts commerciaux. 

Arnault Varanne le 22/05/18

Programmes de Cinéma Comme des rois Les Aventures de Robin des Bois Everybody knows


Les dépêches

20/06/2019
Basket/Pro B - Bathiste Tchouaffé prêté un an au PB86 Lire la suite
19/06/2019
Tritium dans les eaux de la Vienne : pas de panique pour l’ARS Lire la suite
19/06/2019
La Vienne va commémorer l’arrivée de réfugiés mosellans en 1939 Lire la suite
19/06/2019
Suppression progressive de la taxe d’habitation : un gain de 669€ par habitant à terme Lire la suite
19/06/2019
Insolite - L'ancien hôpital de Lusignan à vendre sur Agorastore Lire la suite
17/06/2019
Volley - Steve Peironet, nouveau libéro du Stade Lire la suite
16/06/2019
Cyclisme féminin - Clara Copponi remporte la Classic Vienne Nouvelle-Aquitaine Lire la suite
Archives



    Publicité
      les rubriques informations pratiques