Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes


Archives - L'image du jour

909 enregistrements « < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 > »

  • 26/03/2020

    Mobilisé pour assurer la continuité pédagogique auprès de millions d'élèves, le Centre national d'enseigement à distance (Cned) vient de faire un don de 10 500 masques FFP2 à l'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine. Des masques acquis lors de la crise sanitaire H1N1, en 2009, et qui serviront aux professionnels de santé mobilisés pour combattre le virus Covid-19. 

    Photo DR
     


  • 23/03/2020

    Réhabilité il y a bientôt deux ans en un lieu de détente et de promenade, l'îlot Tison sonne creux désormais. Le parc est fermé au public depuis ce matin, sur décision du maire, anticipant de plus strictes mesures de confinement du gouvernement.


  • 20/03/2020

    Durant ces premiers jours de confinement, les parcs et jardins de Poitiers sont ouverts au public. Ils le seront encore ce week-end. Pourtant, le sujet fait débat. Très attaché à en autoriser l'accès, le maire Alain Claeys a néanmoins reconnu : "Je ne sais pas si cette mesure pourra tenir longtemps. " En attendant d'éventuelles nouvelles dispositions nationales, certains en profitent pour courir dans les allées de Blossac... Avec, bien sûr, leur attestation de déplacement dérogatoire en poche !


  • 16/03/2020

    Depuis samedi soir, cafés, restaurants et commerces non essentiels sont fermés au public à Poitiers et dans le reste de la Vienne. De nouvelles mesure encore plus strictes pourraient être annoncées ce soir par le président de la République, pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. 


  • 15/03/2020

    Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes ce matin dès 8h, à Châtellerault comme dans le reste de la Vienne. Les premiers électeurs ont afflué dès l'ouverture, "comme un jour normal", estime la présidente du bureau. Gel hydroalcoolique sur les tables, distance de sécurité à respecter... Dans la sous-préfecture de la Vienne, les mesures de précaution sont maximales. Pour autant, le passage au stade 3 de l'épidémie de Coronavirus, annoncée hier soir, alimente les conversations. "Vous voulez que je vous serre la main ? Que je vous embrasse ?", plaisante un retraité. Ses interlocuteurs rient jaune. Sur le boulevard Blossac, les cafés ont respecté les consignes de fermeture immédiate. Un candidat à la mairie de la ville avait pourtant prévu de se réunir dans l'un d'eux avec ses colistiers. Raté. Ce premier tour des Municipales 2020 restera définitivement dans l'Histoire. 


  • 14/03/2020

    Les 21 bureaux de vote de Poitiers sont prêts à accueillir les électeurs dans les meilleures conditions sanitaires, ce dimanche de 8h à 18h, pour le premier tour des élections municipales. A son arrivée, chaque électeur sera d’abord invité à aller se laver les mains aux toilettes. Il devra ensuite se tenir à un mètre de l’électeur devant lui. Des autocollants matérialisent la distance à respecter. Une fois récupérés les bulletins et l’enveloppe, il aura à respecter le même protocole jusqu’aux isoloirs. De manière à éviter de manipuler les rideaux, lesdits isoloirs sont tous placés à l’envers, près d’un mur. La confidentialité du vote est donc garantie. Ensuite, les Poitevins devront sortir leur carte d’électeur et d’identité de telle manière que les assesseurs ne les touchent pas. Ceux qui ne seront pas munis de leur propre stylo (c'est conseillé) pour émarger pourront en récupérer sur la table. La Ville a investi dans 5 000 stylos, qui seront nettoyés toutes les heures. Les poignées de porte, tables, tablettes, isoloirs, urnes et toilettes seront désinfectés au même rythme. Toutes les heures aussi, les personnels municipaux pulvériseront un produit désinfectant, avant d’aérer quelques minutes. Enfin, sachez que les 21 bureaux de vote ont été équipés d’un kit comprenant du gel hydroalcoolique, des masques et des gants en cas de besoin. Comme les électeurs, les participants au dépouillement se laveront les mains avant d’ouvrir les enveloppes et de manipuler les bulletins. 


  • 12/03/2020

    Jean-Michel Blanquer a passé le début d'après-midi dans les locaux du Cned, sur la Technopole du Futuroscope. Le ministre de l'Education nationale a rencontré les équipes qui sont à l'origine de Ma classe à la maison, le dispositif imaginé pour assurer une continuité pédagogique pour les élèves contraints de rester à domicile après la fermeture de leur établissement scolaire, en raison du Coronavirus. Près de 70 000 comptes sont déjà activés. Ce nombre a triplé depuis lundi. Certaines zones des académies de Rennes, Amiens, Strasbourg, Montpellier et la Corse sont concernées. Soit 400 000 élèves sur plus de 12 millions scolarisés en France. 9 000 comptes ont également été ouverts dans 45 pays étrangers, à commencer par la Chine, l'Italie et le Liban. "Nous n'envisageons pas que tous les établissements soient fermés en même temps", a rappelé Jean-Michel Blanquer. A son arrivée, ce dernier a été reçu par des agents de Canopé, qui dénoncent un "démantèlement" de leur réseau, et par des enseignants venus soutenir les trois enseignants de Melle convoqués au rectorat pour avoir empêché le bon déroulement des épreuves de contrôle continu du bac.


  • 11/03/2020

    La 6e édition des Editeuriales, le rendez-vous littéraire organisé par Grand Poitiers, prendra fin samedi. Il est encore temps d'aller à la rencontre des éditions Stock et de leurs auteurs, à travers différents rendez-vous, tous gratuits. Ce mercredi soir, à 18h, la médiathèque François-Mitterrand accueillera Romane Lafore et son éditrice Caroline Laurent, pour parler de son premier roman, Belle Infidèle. Un livre où il est question de traduction, d'Italie, d'amour aussi. Demain jeudi, à 19h, même lieu, la rencontre portera sur Nous aurons été vivants, de Laurence tardieu, qui sera présente aux côtés de son éditrice Charlotte Brossier. Puis vendredi 13 mars, à 12h30, la classe de chant du conservatoire de Poitiers proposera des extraits des Noces de Figaro, de Mozart, en clin d'oeil au livre d'Erik Orsenna (autre auteur publié chez Stock), Beaumarchais, un aventurier de la liberté.  Le même jour, à 18h, Eric Faye présentera son roman Dans les pas d'Alexandra David Néel. Emmanuelle Lambert, auteure de Giono, furioso, prix Fémina Essai 2019, qui devait mettre un point final à ce cycle de rencontres samedi 14 mars,  ne pourra pas être présente mais elle pourrait venir à la rencontre des lecteurs à l'automne. 


  • 10/03/2020

    Ils sont venus de Saintes, de Périgueux ou encore de Bordeaux… A l’appel des syndicats, près de 200 personnes ont protesté ce matin devant le rectorat de Poitiers, contre la convocation de trois professeurs du lycée Desfontaines de Melle. Ces enseignants font en effet l’objet d’une enquête administrative, après leur participation aux incidents ayant émaillé la première session des épreuves anticipées du bac, au sein de l’établissement, en janvier et février derniers. Professeur d’anglais à Desfontaines, Sylvie Contini a été la première à être reçue au rectorat, vers 9h40. Elle a été suspendue quatre mois à titre conservatoire dans l’attente du rapport de l’enquête administrative. Cécile Proust, professeure de mathématiques, et Aladin Lévêque, professeur de philosophie sont convoqués respectivement ce mercredi et jeudi. Comme ce matin, l’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires sera présente, devant les portes du rectorat, sur ces deux jours.


  • 09/03/2020

    Bien que quelques noms avaient déjà fuité, le Conseil départemental de la Vienne a dévoilé ce matin la programmation de son festival itinérant de musiques actuelles, les Heures vagabondes. Pour sa 17e édition, l'événement propose 13 concerts gratuits, du 10 juillet au 13 août, à travers plusieurs communes rurales du département. Cette année encore, il y en aura pour tous les goûts, du rock au blues, en passant par le reggae. On y retrouvera donc Amel Bent, les Poitevins de Klone et Polar Moon (pour la soirée Scène locale, en partenariat avec France Bleu Poitou), Charles Pasi, Paul Personne, Faut qu'ça guinche, Rose, Ben, I Woks, LEJ, Les Négresses Vertes, Taïro & The Family Band, Silvan Areg et Tiken Jah Fakoly. Du beau monde à voir sur scène, cet été, dans la Vienne !


  • 08/03/2020

    A l'occasion de la journée internationale des Droits des Femmes et du mois de l'égalité, plusieurs associations(*) ont organisé ce matin un rassemblement à Poitiers pour "rendre hommage aux femmes assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint et pour alerter sur les violences sexistes et sexuelles". 149 femmes ont été assassinées en France en 2019, 16 depuis le début de l'année. Le collectif du 8 mars a rejoint le cortège qui a ensuite traversé le marché des Couronneries en chantant : "Nous sommes femmes, nous sommes fières. Et féministes et radicales et en colère." Parmi les slogans inscrits sur les pancartes : "Le féminisme ne tue pas. Le machisme, si" ou encore "femme=mère ? Ok Boomer !"  

    (*) Le CIDFF de la Vienne, en partenariat avec Les ami.e.s des femmes de la Libération, Amnesty International, le Planning Familial, Union Européenne Féminine, le Club Soroptimist, Entreprendre au féminin et Sanza.


  • 07/03/2020

    Le salon Proxi'Loisirs se tient tout le week-end au parc des expositions de Poitiers. L'occasion de découvrir l'offre touristique du Poitou et de prévoir ses prochaines escapades. 125 prestataires (parcs, hébergements insolites...) présentent leurs activités. Des animations et des dégustations ponctuent le week-end. Rendez-vous jusqu'à 19h ce soir et demain de 10h à 18h. Retrouvez notre dossier paru mardi dernier dans Le 7. 


  • 06/03/2020

    La Ville de Poitiers a lancé une alerte crue pour le Clain et la Boivre. A la suite des pluies importantes de ces derniers jours, la cote du Clain était à 11h à 2,52m à la station Poitiers-Pont-Neuf, soit au-delà du premier niveau d'alerte, placé à 2,30m. La cote de la Boivre confirme également une alerte crue, avec 1,62m relevé à 10h à la station de la gare, sachant que pour ce cours d'eau le niveau de pré-alerte est fixé à partir d'1,40m. Par ailleurs, "la tendance annoncée pour le week-end est à la hausse", note la mairie de Poitiers dans un communiqué. Par mesure d'anticipation, trois passerelles vont être installées pour les habitations concernées rue du Bas-des-Sables, cette rue étant par ailleurs coupée pour éviter que des gens stationnent en cas de montée des eaux. Dans ce contexte, la Ville de Poitiers invite les riverains du Clain et de la Boivre à s'inscrire au système d'alerte en cas de crue, par sms, message vocal ou e-mail. Il suffit pour cela de remplir le formulaire prévu à cet effet sur le site Internet Poitiers.fr ou de contacter le service Pictavie au 0 800 88 11 39 (les personnes inscrites depuis 2012 le restent pour 2020).

     


  • 04/03/2020

    Chaque jour, les services de la Ville de Poitiers et de Grand Poitiers se réunissent à 17h au sein d'une cellule de veille consacrée au Coronavirus. Les deux collectivités multiplient les mesures de précaution vis-à-vis de leurs agents, ainsi que dans les Ehpad municipaux, les crèches... Tous les points d'accueil du public sont munis de gel hydroalcoolique et d'affiches recensant les mesures de précaution essentielles. A signaler que trois agents de retour d'un voyage à Venise ont été invités à rester chez eux pendant quatorze jours, même s'ils ne présentent aucun signe d'infection. A Vitalis, chaque chauffeur dispose d'un flacon de gel hydroalcoolique, sachant que les bus sont nettoyés quotidiennement avec un produit désinfectant. Par ailleurs, à cinq jours de la rentrée, toutes les écoles de la ville sont en train d'être équipées d'une trousse d'urgence, contenant notamment des solutions hydroalcooliques, des gants et quelques masques. L'Inspection académique se charge de son côté de transmettre les messages de vigilance aux directeurs d'école, qui doivent les relayer auprès des parents. A l'heure où nous écrivons ces lignes, aucun cas de CoVID-19 n'a été détecté dans la Vienne. Le militaire en provenance de Rochefort, hospitalisé samedi, est sorti hier matin du CHU de Poitiers. 


  • 03/03/2020

    Le Cned a une nouvelle mission : assurer la continuité pédagogique pour tous les élèves dont les écoles, collèges et lycées ont fermé subitement à cause du Coronavirus. Depuis son siège situé sur la Technopole du Futuroscope, l'opérateur public met à disposition l'équivalent de quatre semaines de contenus numériques interactifs pour tous les niveaux et toutes les disciplines, correspondant aux programmes des premier et deuxième trimestres. Aucun logiciel spécifique n'est nécessaire, tout se fait en ligne. Des tests de diagnostics permettent d'adapter au mieux les parcours. En outre, le Centre national d'enseignement à distance - dirigé par Michel Reverchon-Billot (notre photo)- a créé un outil collaboratif afin de reproduire une classe virtuelle entre l'enseignant et ses élèves. Ils peuvent se voir en vidéo, commenter des documents partagés... Un simple bouton permet de lever le doigt. 2 000 élèves l'utilisent déjà dans les établissements français de Chine et du Vietnam. Dans l'Oise, où environ 25 000 élèves sont actuellement contraints de rester à la maison, le dispositif a été lancé hier matin.


Programmes de Cinéma La Révolution silencieuse Les Aventures de Robin des Bois Nous, les intranquilles


Les dépêches

01/04/2020
Basket/Pro B - La Ligue suspend encore le championnat Lire la suite
01/04/2020
Confinement et sport : un webinaire grand public pour réfléchir ensemble Lire la suite
31/03/2020
Grand Poitiers veut créer un fonds de solidarité « Coronavirus » de 1,5M€ Lire la suite
31/03/2020
Covid-19/Solidarité : la psychiatrie adulte du CH Laborit lance un appel pour obtenir des masques Lire la suite
31/03/2020
Alimentation : une plateforme régionale pour relier producteurs et consommateurs Lire la suite
30/03/2020
Châtellerault : une ligne téléphonique dédiée à l'aide aux courses Lire la suite
29/03/2020
Basket - La Fédération annonce la fin de la saison chez les amateurs Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques