Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes


Archives - L'image du jour

820 enregistrements « < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 > »

  • 13/11/2019

    Après une grève au service de réanimation pédiatrique la semaine dernière et avant le mouvement des manipulateurs radio vendredi, la Coordination nationale infirmière (CNI) a installé ce mardi, devant le Centre cardio-vasculaire de Poitiers, un stand d’information. Objectif : inviter tous les personnels hospitaliers à se mobiliser jeudi, dans le cadre de la grève nationale lancée par le Collectif inter-hospitalier. A Poitiers, le rendez-vous est fixé dans le hall de la tour Jean-Bernard, à 12h. « Notre objectif est de faire comprendre aux collègues qu’il est important d’être nombreux pour être écoutés au niveau du ministère de la Santé »​, explique Céline Laville, présidente nationale de la CNI. La commission médicale d’établissement a déjà annoncé pour jeudi une journée morte ; les médecins n’assureront que les service d’urgences, de cancérologie et de chirurgie cardiaque. Les revendications portées par le Collectif inter-hospitalier sont multiples, au premier rang desquelles « une hausse de l’Ondam (Objectif de dépenses d’assurance-maladie, ndlr) », explique Céline Laville. « Les hôpitaux font face à une hausse de 4% de leurs coûts de fonctionnement alors qu’a été votée une hausse de 2,5% de l’Ondam. A Poitiers, qui est excédentaire, cela ne devrait pas avoir de conséquences, mais cela ne va faire que creuser le déficit de l’hôpital de Châtellerault, qui ne pourra toujours pas recruter. » Autres revendications, « l’arrêt de la fermeture de lits » (une centaine au CHU ces deux dernières années), « une rénovation de la gouvernance des hôpitaux, afin que les usagers et les paramédicaux soient associés aux décision », « une hausse des salaires en relation avec les compétences » ainsi que « la révision des modalités de financement de l’hôpital ». « L’idée n’est pas d’abandonner la tarification à l’acte, mais de l’appliquer sur les interventions programmées et les petits soins, et de mettre en place une tarification au parcours de soins pour des pathologies plus complexes, en prenant en compte le temps relationnel effectué par les paramédicaux ».


  • 09/11/2019

    C'est un nouvel espace muséographique qui ouvre ses portes ce samedi à Châtellerault. Le musée Auto Moto Vélo a vécu, place désormais au Grand Atelier, qui rassemble trois collections dans ce qui fut l'un des grands ateliers de l'ancienne manufacture d'armes, créée voilà 200 ans. Tout un symbole... Outre la collection de quatre, trois et deux-roues qui faisait jusqu'à présent le bonheur des amoureux des belles mécaniques comme des simples curieux, les visiteurs pourront désormais déambuler dans l'histoire de la manufacture, à la rencontre de ses ouvriers et de ses productions. Ils pourront aussi plonger dans l'ambiance du célèbre cabaret parisien du Chat noir, fondé en 1881 par le Châtelleraudais Rodolphe Salis, et découvrir le monde du théâtre d'ombres. L'entrée du Grand Atelier est exceptionnellement gratuite aujourd'hui et demain, de 14h à 18h. (Crédit photo : Grand Châtellerault - Iboo Créations)


  • 08/11/2019

    Marthe Hoffnung-Cohn, 99 ans, est actuellement à Poitiers, une ville où elle a résidé de 1939 à 1942. Son nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant ce petit bout de femme -elle mesure 1,50m- qui parle et lit parfaitement l'allemand, a joué un grand rôle dans la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a notamment sauvé des centaines de juifs français en les aidant à passer en zone libre à Dienné. Après la libération de Paris, cette courageuse dame a recueilli de nombreuses informations en Alsace et en Allemagne qui ont permis l'avancée des Alliés. Le Dietrich diffuse à guichet fermé ce soir le documentaire sur sa vie dont le titre reprend un surnom qu'elle avait pendant la guerre : "Chichinette, ma vie d'espionne". Marthe Hoffnung-Cohn, qui vit à Los Angeles et parcourt le monde pour raconter son histoire, devait témoigner après le film. Malheureusement, elle est tombée et s'est blessée dans l'après-midi. Un incident de dernière minute, dont elle se remet doucement, qui ne l'a pas empêchée de recevoir la presse locale juste avant la séance. Le récit de cette rencontre sera à retrouver très bientôt.


  • 07/11/2019

    Le France Inter Tour fait escale à Poitiers, ce jeudi, à l'occasion de Traversées/Kimsooja. La station de radio s'est installée aux Salons de Blossac où elle a enregistré une future émission de On va déguster, animée par François-Régis Gaudry (diffusion pour le dimanche 17 novembre), qui était entouré de plusieurs acteurs de la gastronomie locale. Puis, Philippe Katerine est arrivé pour participer au jeu des 1 000€ -1 500€ en réalité-, aux côtés de Charline Vanhoenacker, de François-Régis Gaudry et de trois candidats poitevins. Le chanteur, qui sort son prochain album demain (Confessions), sera de retour à l'antenne à 17 h pour prendre part Par Jupiter, avec toute l'équipe de l'émission. Entrée libre, dans la limite des places disponibles.


  • 05/11/2019

    Les Rencontres Michel-Foucault font leur retour, au Théâtre-auditorium de Poitiers (Tap). Recompositions, mariage pour tous et aujourd’hui PMA… La manifestation, qui mêle tables rondes, films et spectacles autour de sujets de société, se consacre cette année aux mutations de la famille. Elle s’ouvre aujourd'hui par une conférence de Clémentine Autain (photo, DR - AFP), sur l’impact du mouvement d’émancipation des femmes au sein de la famille. La députée de Seine-Saint-Denis (groupe La France Insoumise) s’appuiera notamment sur Dites-lui que je l’aime, un récit littéraire qu’elle a publié en mars dernier, autour de la relation avec sa mère. Une séance de dédicaces suivra, à la librairie La Belle Aventure. D'autres rendez-vous se succèderont jusqu'à vendredi, au Tap. Entrée libre. Programmation complète sur www.tap-poitiers.com


  • 03/11/2019

    Timbres, monnaies, livres, fèves... La 35e édition du Salon Poitiers Collection Passion se poursuit aujourd'hui, aux Arènes. Le plus grand rendez-vous des collectionneurs du Grand Ouest réunit cette année encore 200 négociants en objets de collection et belle brocante. En complément, les visiteurs pourront admirer quarante expositions classiques, insolites, curieuses ou prestigieuses (photo, DR - ARLPC). Ce dimanche, de 10h à 18h. Entrée : 5€, gratuit pour les moins de 18 ans.


  • 02/11/2019

    Duel de bas de tableau, ce samedi soir,  pour le Stade poitevin volley beach. Les Blacks se déplacent à Paris, équipe avec laquelle ils partagent actuellement l'avant-dernière place de Ligue A. Fraîchement qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France (mardi dernier, à Halluin), ils courent toujours après leur deuxième victoire en championnat.


  • 31/10/2019

    Cette deuxième journée de Paris Games Week a été marquée par le tournoi Silver Geek, autour du jeu Wii bowling. Déjà vainqueurs à la Gamers Assembly, à Poitiers, Bernard Lemée et André Lavaud se sont de nouveau imposés, cet après-midi, au Parc des expositions de Paris. Respectivement âgés de 95 et 67 ans, les deux hommes issus de deux résidences CCAS de Poitiers l'ont emporté contre leurs homologues tourangeaux. Bravo à eux !


  • 30/10/2019

    C'est parti pour le Paris Games Week ! Le salon parisien dédié au jeu vidéo a ouvert ses portes au public, ce mercredi, invitant pour la deuxième fois consécutive Grand Poitiers à y tenir un stand. Autoproclamée "capitale de l'esport", la communauté urbaine profite de l'événement pour mettre ses atouts en valeur : son centre d'entraînement esport au Creps, son équipe des OrKs, son engagement en faveur de la mixité (avec Women in Games France), le loisir intergénérationnel... Jusqu'à dimanche, le stand fera l'objet de très nombreuses animations et notamment des parties avec les OrKs Grand Poitiers et les aînés de Silver Geek.


  • 29/10/2019

    En attendant la sortie nationale de Docteur ?, le 11 décembre, des privilégiés ont pu assister à l’avant-première du film, ce mardi soir, au Loft de Châtellerault, en présence du réalisateur Tristan Séguéla et de l’un des deux acteurs principaux, Hakim Jemili. Dans cette comédie, le jeune humoriste, qui s’est fait un nom sur Youtube, donne la réplique à Michel Blanc. Le premier incarne un livreur à vélo, le second campe un médecin désabusé en charge de la ronde de nuit, un 24 décembre, à Paris. « La plupart de mes grands-parents étaient médecins. J’avais notamment un grand-père, médecin de village, qui avait toujours l’air un peu triste, comme celui dans le film, explique Tristan Séguéla.  Et puis je pense que c’est un sujet de comédie super fort. » Il a d’emblée séduit Michel Blanc. « Pour le casting du personnage de Malek, j’ai auditionné 150 comédiens, explique le réalisateur. Mais lorsque j’ai vu le spectacle d’Hakim, au Paname, à Paris, cela m’a convaincu que ce serait lui et personne d’autre. » Hakim Jemili, qui fait dans Docteur ? ses débuts au cinéma, savoure pleinement cette « chance ». D’autant que, confie-t-il admiratif,  « jouer avec Michel Blanc, ça c’est ouf ! En plus dans un premier rôle ». Après Poitiers, le réalisateur et l’acteur ont fait étape à Tours, poursuivant la promotion du film entamée il y a trois semaines à Lille. « Partout nous sommes très bien accueillis et les retours sont bons. »

     


  • 28/10/2019

    Le président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie était à Poitiers cet après-midi. Dominique Anract a entamé une série de treize réunions délocalisées aux quatre coins de la France dans le but d'échanger avec ses troupes sur les préoccupations actuelles de la profession. A commencer par la concurrence des chaînes de snacking et des grandes surfaces, la mise en place d'une charte de qualité axée sur le "fait maison" et les 7 000 postes de personnel de vente à pourvoir. Retrouvez une interview complète de Dominique Anract demain dans l'édition papier du magazine Le 7, ou dès à présent sur Le7.info


  • 27/10/2019

    Ce dimanche, les 30es Internationaux féminins de la Vienne ont rendu leur verdict. La bonne surprise du jour est venue de la finale du double, que les Françaises Amandine Hesse et Harmony Tan (photo) ont remportée (6-4, 6-2) face aux jumelles allemandes Tayisiya et Yana Mordeger, pourtant têtes de série n°4. En simple, la Serbe Nina Stojanovic a pris le meilleur sur Liudmila Samsonova (6-2, 7-6) et s'offre là son premier sacre individuel à Poitiers. Cette année encore, les IFV auront livré de beaux matches et permis à plusieurs joueuses, telles que la Russe, de se montrer et glaner quelques points.


  • 26/10/2019

    Le Tour de France 2020 est encore loin. Mais son passage à Poitiers est déjà matérialisé. Une borne a symboliquement été placée sur l'avenue Kennedy, à la sortie des Couronneries, en face de la route de Bignoux. Une longue ligne droite qui devrait faire le bonheur des sprinters le 8 juillet prochain.


  • 25/10/2019

    Le salon de l’auto-moto a ouvert ses portes ce matin au parc des expositions de Poitiers. Jusqu’à dimanche (10h-19h), le public peut découvrir une série de véhicules de collection dont la fameuse DS cher à l’ex-Président Chirac décédé récemment, ou encore un modèle exceptionnel de Panhard et Levassor de 1922. Des professionnels de la rénovation automobile présentent aussi leur savoir-faire. A ne pas rater, les ateliers d’entretien « pour les nuls », la sensibilisation aux dangers de la route et le circuit de mini-moto pour les enfants. Sans oublier les véhicules neufs et d’occasion de toutes marques à voir dans le hall 1. Entrée : 2€.


  • 21/10/2019

    Le chantier de la future caserne de sapeurs-pompiers de Saint-Eloi est dans les temps. Une poignée d'élus de Grand Poitiers et du Conseil départemental de la Vienne a visité les lieux ce matin dans une ambiance particulière puisque le mot "en grève" était omniprésent sur les fenêtres de l'ancien bâtiment. Les représentants du personnel n'ont toutefois pas pris la parole. Côté chantier, le gros oeuvre est pratiquement achevé. La pose des menuiseries est en cours ainsi que la mise en place des cloisons dans la zone d'hébergement. A noter que celle-ci comportera d'ailleurs 17 chambres, contre 13 actuellement. Dans ce bâtiment bioclimatique, le plan du foyer a été particulièrement travaillé : "C'est une zone de vie qui accueillera non seulement les pompiers professionnels mais aussi les volontaires et les jeunes sapeurs-pompiers. Il faut que ce soit confortable et qu'ils aient envie de revenir", souligne Jean-Philippe Gautier, gérant du cabinet d'architecture L'Atelier du moulin à Lussac-les-Châteaux. La livraison de la caserne est prévue pour mai 2020.


Programmes de Cinéma L'Île aux chiens // en version française Nous, les intranquilles La Révolution silencieuse

Publicité

Les dépêches

13/11/2019
Municipales : Léonore Moncond'huy, tête de liste de Poitiers Collectif Lire la suite
10/11/2019
500 personnes réunies pour une rave-party illégale à Saint-Sauvant Lire la suite
10/11/2019
Volley/N2F : Cinquième victoire consécutive pour le Cep Saint-Benoit face à Mérignac (3-0) Lire la suite
09/11/2019
Hockey/D3 : Nouvelle victoire par forfait des Dragons face à Clermont Lire la suite
09/11/2019
Foot/N3 : Poitiers sans concession face à Arcachon (4-1) Lire la suite
09/11/2019
Hand/N2M : victoire sur le fil de Grand Poitiers face au Roc Aveyron (28-27) Lire la suite
09/11/2019
Volley/Ligue A : Poitiers battu par Toulouse (0-3) Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques