Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes


Enquête


Conseil général :

Center Parcs : le financement
en question

Réunis ce matin en session, les élus du Département ont adopté à l’unanimité les statuts constitutifs de la nouvelle société d’économie mixte locale (SEML), porteuse du futur Center Parcs du Nord-Vienne. Le premier tour de table a permis de rassembler 135M€, mais le cours de bourse de Pierre&Vacances et la conjoncture financière suscitent l’inquiétude.

Le nom de la SEML sonne comme un poème : « Le Bois de la Mothe Chandenier ». Ce matin, seuls les élus du canton concerné étaient capables de situer la zone exacte sur laquelle seront construits l’espace de bien-être et ses huit cents cottages. Les services n’ont pas encore obtenu l’autorisation nécessaire pour utiliser la marque « Center Parcs ». Preuve que le projet s’élabore pierre après pierre.

La pacte d’actionnaires
Une autre étape essentielle a été franchie en ce 1er juin : l’adoption du premier pacte d’actionnaires. Il réunit, d’un côté, les collectivités à hauteur de 23,9M€ : le Département (19M€), la Région (3M€), la Communauté de communes du Pays loudunais (1M€), la communauté de communes du Mirebalais (0,6M€), la commune des Trois-Moutiers (0,3M€). De l’autre, les partenaires privés à hauteur de 12,7M€ : la Caisse des dépôts et consignations (10,25M€), Dalkia (1M€), Sorégies (0,6M€), le Crédit agricole (0,5M€), la Mutuelle de Poitiers (0,35M€). Au titre des comptes courants associés, le Département apportera 15M€, Dalkia, 1M€, Sorégies, 0,4M€ et la Mutuelle de Poitiers, 0,15M€. Les subventions publiques proviendront de l’Etat (15M€), de la Région (2M€) et du Département (1M€). Enfin, les premières simulations de crédits établissent une capacité de mobilisation des banques à hauteur de 64M€.

Où est Pierre&Vacances ?
D’autres financeurs publics et privés devraient se prononcer prochainement. Reste « un grand absent dans ce tour de table, Pierre&Vacances », selon Francis Girault, maire de Jaunay-Clan et membre du groupe Initiatives et Progrès. Pour lui, l’initiateur du projet devrait également mettre au pot. «Impossible car la SEML va signer un bail avec Pierre&Vacances. Le groupe ne peut pas se trouver des deux côtés de la barrière », explique le président Claude Bertaud. Certes, mais cela signifie-t-il, de la même façon, que Center Parcs devra se passer des services de Soregies et de Dalkia ? «Attention aux délits d’initiés», clame Francis Girault.

« Faire vite »
Claude Bertaud a appelé personnellement le PDG du groupe touristique, samedi dernier. «Je voulais savoir si la baisse du cours de bourse (passé en quelques jours de 60€ à 20€) risquait de modifier le projet. Il m’a assuré que le programme resterait le même.»

Les taux d’intérêt appliqués par les banques inquiètent fortement les élus. La tendance est à la hausse. Or, une trop forte pression pourrait remettre en cause l’ensemble du projet. C’est pourquoi Claude Bertaud veut réduire la part d’emprunt dans le financement et conclure rapidement des accords avec les banques.

Romain Mudrak le 01/06/12

Reportage photo
Programmes de Cinéma Ad Astra Ceux qui travaillent Loups tendres et loufoques

Publicité

Les dépêches

21/10/2019
Fait divers - Six véhicules impliqués dans un carambolage aux Trois-Moutiers Lire la suite
21/10/2019
Municipales - Christiane Fraysse tête de liste d'Osons 2020 à Poitiers Lire la suite
21/10/2019
Grenelle des violences faites aux femmes : 503 victimes dans la Vienne Lire la suite
20/10/2019
Football/N3 - Amère défaite pour Châtellerault Lire la suite
19/10/2019
Handball/N2F - Quatrième victoire pour Grand Poitiers Lire la suite
19/10/2019
Hockey sur glace/D3 - Poitiers en maître Lire la suite
19/10/2019
Rugby/Fédérale 3 - Le Stade poitevin s'impose face à Tours Lire la suite
Archives

    Publicité


      les rubriques informations pratiques