Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes


Enquête


Regard :

La grande illusion du temps et de l’espace

Notre ancienne chroniqueuse Regard Davina Delor nous a fait parvenir ce billet que nous partageons avec vous. Il y est question du temps que nous avons à profusion depuis mi-mars.

Actuellement plongé dans l’inéluctabilité de l’une de ses plus importantes remises en question, le monde se trouve confronté à lui-même. Or, le monde c’est chacun d’entre nous. Et si l’on doit aux théories scientifiques une orientation de la manière dont fonctionne l’univers, reste la notion de responsabilité qui revient à chacun. Nous voici tous égaux devant le retrait nécessaire de nos activités habituelles. La patience est de mise et pas toujours facile à appliquer. Sur quoi pouvons-nous appuyer nos efforts de discipline par rapport aux règles de civilités édictées ? Mieux que tout autre concept, la notion du temps nous l’enseigne et ce n’est pas nouveau. Comprendre ce qui nous arrive est le bon moyen de nous aider à dépasser le problème. Le temps comme l’espace sont modulables par l’esprit qui les pense. Rien n’est jamais statique et tout évolue à chaque instant. C’est la grande théorie de l’impermanence. Ainsi le temps ne doit-il pas être évalué comme une réalité immuable mais comme dépendant des causes initiales créant cette réalité.

Autrement dit, le temps dépend de l’esprit qui le pense. Parce qu’il est relié à l’espace au travers duquel il s’écoule, le temps est illusoire parce qu’insaisissable. Evoluant au travers du champ relatif de leur réalité, temps et espace échappent à l’emprise du définitif. Jaillissant de l’instant précédent, l’instant présent engendre l’instant suivant qui produit de nouveau l’instant présent… Le temps n’est donc qu’une empreinte dont la trace mémorielle affiche la couleur des choix.

Pour revenir aux conditions dans lesquelles nous sommes aujourd’hui contraints de vivre notre quotidien, nous voici face à un donneur de leçon pour le moins inattendu. Sous l’aspect d’un être vivant si minuscule qu’il en est invisible à nos yeux, un virus est devenu le maître du monde ! Pouvons-nous oser dire qu’il fallait au moins cela pour vaincre l’arrogance humaine ? Quoi qu’il en soit, cette épreuve n’est pas due au hasard. Comme toutes les difficultés, elle intervient à une époque où les choses doivent changer. C’est le moment de nous responsabiliser, à commencer par ne plus rejeter la faute sur les autres, les conditions, le temps... Ce temps de confinement n’est pas une prison de plus mais une porte grande ouverte sur l’espérance d’un monde nouveau, une manière différente de penser et d’agir. Face à nous-mêmes, nous pouvons désormais faire le choix de nous libérer des chaînes du passé en nous unissant au nom du bien, du constructif, de l’apaisement. Et pour cela, nous allons maintenant avoir du temps.

Davina Delor

Les 4 Saisons de la Santé au naturel, manuel de philosophie active, de Davina Delor paru le 9 mars aux éditions Dangles.

 


Reportage photo
Programmes de Cinéma La Révolution silencieuse Les Aventures de Robin des Bois Nous, les intranquilles


Les dépêches

31/03/2020
Covid-19/Solidarité : la psychiatrie adulte du CH Laborit lance un appel pour obtenir des masques Lire la suite
31/03/2020
Alimentation : une plateforme régionale pour relier producteurs et consommateurs Lire la suite
30/03/2020
Châtellerault : une ligne téléphonique dédiée à l'aide aux courses Lire la suite
29/03/2020
Basket - La Fédération annonce la fin de la saison chez les amateurs Lire la suite
28/03/2020
Pas de Petit journal d'une confinée aujourd'hui Lire la suite
28/03/2020
Covid-19 : Grand Poitiers lance une plateforme d'entraide sur Internet Lire la suite
27/03/2020
Covid-19 - Le CHU de Poitiers reçoit des patients du Grand-Est Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques