Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes


Enquête


Epidémie :

Le Coronavirus impacte aussi la Vienne

Le mystérieux Coronavirus a des répercussions très concrètes sur les relations entre la Vienne et la Chine. Sur un plan sanitaire, le CHU de Poitiers s’est organisé pour réagir en cas d’épidémie, même si aucun cas n’a encore été détecté dans le département.

Ils ne viendront finalement pas... Une quarantaine d’étudiants chinois devaient arriver ces jours-ci à Poitiers. Au programme, des visites de laboratoires, des conférences de spécialistes de différents domaines : architecture, arts, gastronomie, bref tout ce qui constitue la culture française. L’hôtel était réservé. Mais le président de l’Institut culturel et technologique du Futuroscope, organisateur de ce séjour, a préféré tout annuler « pour éviter des soucis et des incertitudes autour du Coronavirus ». Guangling Huang précise qu’« aucun étudiant invité n’était malade. Deux d’entre eux seulement venaient des environs de Wuhan, le foyer de l’infection ». Basé sur la Technopole du Futuroscope, son institut a vocation à préparer le séjour en France d’étudiants inscrits dans des universités privées chinoises (Le 7 n°463). Ce premier groupe devait donc être le premier d’une longue série... Malgré tout, Guangling Huang se veut confiant : « Le voyage est reporté à juin ou juillet. Je suis convaincu que la situation s’améliorera d’ici là. »

Des lycéens inquiets
L’impact du Coronavirus sur la vie des Poitevins est limité, mais il existe tout de même. Au Lycée pilote innovant international de Jaunay-Marigny, la trentaine d’élèves chinois de la section internationale s’inquiète forcément pour ses proches restés au pays. De son côté, Ling Zhong, la directrice de l’Institut Conficius à Poitiers, est rentrée de Nanchang le 22 janvier. Depuis, elle a choisi de rester à son domicile poitevin, même si elle ne présente aucun symptôme, histoire de « rassurer les autres ». Sa reprise est prévue cette semaine. Pas de quoi louper la fête tra- ditionnelle chinoise organisée à la Maison des étudiants le 12 février.

Le Centre 15 aux aguets
Au CHU de Poitiers, comme dans tous les grands hôpitaux de France, les équipes se tiennent prêts à réagir à l’arrivée de pa- tients atteints du Coronavirus. Les opérateurs du Centre 15(*) détectent les cas potentiels à travers un questionnaire. Une équipe d’intervention (pompiers, Samu, ambulances privées) part ensuite récupérer le ou les victimes supposées. « Le personnel est protégé et le véhicule est décontaminé par la suite, souligne le Pr Olivier Mimoz, chef des urgences du CHU de Poitiers. Nous disposons d’une chambre réservée avec un sas au niveau des urgences et de deux autres dans le service des maladies infectieuses. Le laboratoire de virologie est également mobilisé pour effectuer les prélèvements. » Six cas ont été identifiés à Paris et Bordeaux. Dans la Vienne, le nombre d’appels au 15 est resté stable depuis le début de l’épidémie. « Il ne faut pas tomber dans la psychose, tempère le Pr Mimoz. Ma préoccupation première reste la grippe à cause du trop faible taux de vaccination. »

(*)En cas de doute, n’allez ni aux urgences, ni chez votre médecin pour éviter la propagation du virus. Composez le 15.

Romain Mudrak le 03/02/20

Les dépêches sur le même sujet:

  • Coronavirus : le CHU prêt à faire face

    27/02/2020

    Le CHU de Poitiers a mis en place un dispositif complet afin de faire face à une apparition du coronavirus sur le territoire. L'établissement fait partie, avec les CHU de Limoges et Bordeaux, des établissements de santé dit de première ligne en Nouvelle-Aquitaine, habilités pour la prise en charge des cas de Covid-19. Désormais, l’analyse biologique des infections à SARS-Cov19 peut être réalisée 7 jours sur 7, ce qui permet de confirmer ou d’infirmer rapidement le diagnostic. Le dispositif va de la régulation des appels par le Samu86-Centre15 où un médecin identifie les cas suspects 24h/24, à la mobilisation à tout moment d'une équipe d'infectiologues, en passant par un circuit sécurisé permettant d'acheminer les patients sans qu'ils aient de contact avec d'autres ou encore des chambres disposant d'un traitement d'air adapté (dans les services maladies infectieuses et réanimation). Une cellule de crise, réunissant la direction du CHU et les praticiens en charge des patients, se réunit deux fois par semaine. Pour toute question, 0 800 130 000 (appel gratuit) ou le site https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

     

Reportage photo
Programmes de Cinéma Comme des rois En Guerre Everybody knows


Les dépêches

31/03/2020
Alimentation : une plateforme régionale pour relier producteurs et consommateurs Lire la suite
30/03/2020
Châtellerault : une ligne téléphonique dédiée à l'aide aux courses Lire la suite
29/03/2020
Basket - La Fédération annonce la fin de la saison chez les amateurs Lire la suite
28/03/2020
Pas de Petit journal d'une confinée aujourd'hui Lire la suite
28/03/2020
Covid-19 : Grand Poitiers lance une plateforme d'entraide sur Internet Lire la suite
27/03/2020
Covid-19 - Le CHU de Poitiers reçoit des patients du Grand-Est Lire la suite
27/03/2020
Covid-19/Numérique éducatif : le forum In Fine reporté à 2021 Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques