Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes



Enquête


Saison 2019-2020 :

Le Tap cultive la diversité

Pour sa 11e saison, le Théâtre auditorium de Poitiers mise à nouveau sur l’éclectisme. Eclectisme de genres, d’artistes, de thématiques… Avec encore de belles têtes d’affiche attendues.

Ce devait être l’un des rendez-vous des 10 ans du Tap. Initialement programmée en juin. La lecture de Fou de Vincent par Vincent Dedienne avait dû être reportée en raison de l’agenda chargé du comédien. Il fera finalement l’ouverture de la 11e saison le dimanche 22 septembre.

Une saison qui brille, une nouvelle fois, par son éclectisme. « Il s’agit de témoigner d’un corpus de gestes artistiques en sélectionnant ce qui nous semble pertinent, juste, adapté, révélateur, moderne… », justifie Jérôme Lecardeur, le directeur du Théâtre-auditorium de Poitiers. En somme, proposer une programmation en phase avec son époque.

Katerine, Lambert Wilson, Mathieu Amalric…

Au total, soixante-sept spectacles composent ce cru 2019-2020, avec de belles têtes d’affiche au menu. Lou Doillon et Catherine Ringer dès octobre, le tandem Dominique A + Bertrand Belin, ainsi que l’insaisissable Philippe Katerine seront les têtes de gondole du côté des musiques actuelles. Parmi les nombreux concerts classiques également au programme -où l’on retrouvera les œuvres d’Offenbach, Beethoven, Haydn ou encore Ravel-, on note l’hommage de l’Orchestre du Conservatoire aux musiques de Joe Hisaishi, compositeur attitré des œuvres du génial cinéaste japonais Hayao Miyazaki (Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro). Puis un autre, en avril, dédié aux œuvres emblématiques de Kurt Weill par le pianiste Bruno Fontaine et chantées par… l’acteur Lambert Wilson !

Des classiques Macbeth et Ruy Blas aux très contemporains Désobéir ou encore La Lesbienne invisible, en passant par les décalés Tout le monde ne peut pas être orphelin et Opéraporno, le théâtre ne sera pas en reste, cette saison. A noter La Collection, en mars, pièce d’Harold Pinter mise en scène par Ludovic Lagarde (L’Avare au Tap, en 2017), avec notamment Mathieu Amalric au casting. Déjà présent la saison dernière, Yannick Jaulin reviendra Causer d’amour, second volet de son œuvre sur la mondialisation linguistique (lire n° 427). Guillermo Guiz et Romain Frayssinet représentent, quant à eux, la caution humoristique de la programmation.

Enfin, plusieurs temps forts de la programmation font leur retour cette saison : les rencontres Michel Foucault du 4 au 8 novembre, le Poitiers film festival du 29 novembre au 6 décembre, WEE! nous sommes électro les 24 et 25 janvier ou encore le festival de danse A Corps, du 2 au 10 avril. Plus que jamais, chacun devrait y trouver son compte !


Présentation publique de la saison 2019-2020, mercredi 11 septembre à partir de 18h30, au Tap. Ouverture des ventes Web jeudi 12 septembre, à 10h, et de la billetterie au guichet le samedi 14 septembre, à 9h. Plus d’informations sur www.tap-poitiers.com

Steve Henot le 16/09/19

Programmes de Cinéma L'Île aux chiens // en version française La Révolution silencieuse La traversée Mocky

Publicité

Les dépêches

19/09/2019
Santé - L'ANSM interdit un essai clinique mené "illégalement" à l'abbaye Sainte-Croix Lire la suite
19/09/2019
Arena Futuroscope - S-Pass débouté par le Tribunal administratif Lire la suite
19/09/2019
Fonderies : 170 salariés en grève Lire la suite
19/09/2019
Numérique : Le 1er salon EducNum démarre demain à Poitiers Lire la suite
19/09/2019
Fait divers - Dans la Vienne, une série d'incendies ravage plusieurs hectares de champs et forêt Lire la suite
18/09/2019
Emil Frey France va créer 130 emplois à Ingrandes Lire la suite
18/09/2019
Bénédicte Robert nouvelle rectrice d'académie de Poitiers Lire la suite
Archives

    Publicité


      les rubriques informations pratiques