Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes


Enquête


Sécurité :

22, v’là les patrouilleurs !

Annoncés par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, les «patrouilleurs» sont entrés, lundi dernier, en action dans les rues de Poitiers. Avec Mantes, Nice et Strasbourg, la capitale régionale fait partie des villes pilotes pour expérimenter ce rapprochement entre policiers et population.

Jeudi, 18h30. Jean-Michel, major, et Adrien, adjoint de sécurité, s’en vont parcourir les rues du centre-ville poitevin. Affublés de leur nouvelle appellation de «patrouilleurs», les deux policiers s’élancent sur la voie publique. Sans véritablement constater de bouleversement flagrant dans leur action quotidienne, ils voient leur mission de contact avec la population reconnue à sa juste valeur. « Nos liens avec les commerçants existent depuis belle lurette », explique Jean-Michel. Un exemple ? Devant une pharmacie, ils patientent quelques instants. La patronne leur fait signe de la main. Aucun problème à signaler, nos deux « patrouilleurs » poursuivent leur route.

En chemin, une passante demande l’heure. Adrien s’exécute. Il regarde sa montre et informe la dame. N’en déplaise aux esprits chagrins, les policiers sont accessibles. S’ensuit une conversation avec un touriste perdu dans le dédale des travaux de Coeur d’Agglo. « Je cherche à garer ma voiture, lance le visiteur. Je vais rapidement voir à mon hôtel si je peux me stationner. » « Aucun souci, tant que vous ne restez pas là trop longtemps», glisse Jean-Michel.

Prévention, dissuasion et répression

Les « patrouilleurs » observent. Scrutent les comportements suspects. Passent d’un commerce à l’autre. S’informent sur les attroupements. «Nous veillons, avant tout, à éviter le désordre sur la voie publique», ajoute Jean-Michel.

Trois individus tenant des canettes à forte dose de houblon attirent l’oeil des deux policiers. Un échange s’engage. «Vous avez quel âge pour avoir de l’alcool entre les mains ? », interrogent-ils. « 18 ans, m’sieur l’agent », rétorque l’un d’eux. « Vous êtes certains ? », pose Jean-Michel. « Vous le savez très bien, c’est la troisième fois que vous me contrôlez aujourd’hui, pérore l’amateur de bière. Qu’est-ce qui se passe depuis quelques jours ? On ne vous a jamais autant croisés. »

Eh oui, les « patrouilleurs » sont entrés en action. Une présence renforcée en centre-ville et sur l’ensemble du territoire municipal.

« Prévention, dissuasion et répression », a édicté, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, en lançant cette phase d’expérimentation. Dont acte…

Antoine Decourt le 10/05/11

Reportage photo
Programmes de Cinéma Plaire, aimer et courir vite Place publique Comme des rois

Publicité

Les dépêches

22/07/2019
Automobile - Simon Pagenaud 4e au Grand Prix d'Iowa Lire la suite
21/07/2019
Motoball/Elite 1 - Le MBC Neuville se rassure à Houlgate Lire la suite
19/07/2019
Disparition de Tiphaine : marche de mobilisation organisée à Nikko Lire la suite
19/07/2019
Navigation - François et Thomas Lassort dans la 7e édition des Sables-Horta Lire la suite
18/07/2019
Châtellerault prend à son tour des mesures de restriction d'eau Lire la suite
17/07/2019
Nouveautés d'été à l'Office de tourisme de Poitiers Lire la suite
17/07/2019
Musique - Carpenter Brut, artiste français le plus exporté en 2018 Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques