Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes


Les dépêches du mois de March 2020


  • 30/03/2020 : Châtellerault : une ligne téléphonique dédiée à l'aide aux courses

    La Ville de Châtellerault a mis en place un numéro d’appel à destination des personnes isolées ou dans l’incapacité de sortir de chez elles, pour une aide aux courses de première nécessité. Du lundi au vendredi, de 14h à 17h, des agents répondent pour aider les personnes dans le besoin ou pour les orienter vers une association ayant mis en place des dispositifs d’accompagnement. Ce service est gratuite. Un seul numéro : 05 49 20 21 48.

     


  • 29/03/2020 : Basket - La Fédération annonce la fin de la saison chez les amateurs

    A l'instar du volley, du hand, du rugby ou encore du tennis de table, la Fédération française de basket vient d'annoncer l'arrêt de toutes les compétitions fédérales de la saison 2019-2020, des championnats départementaux jusqu'à la Nationale 1. La Fédération se prononcera le 10 avril concernant la Ligue féminine, elle aussi à l'arrêt en raison de l'épidémie de Covid-19. Par voie de conséquence, les autorités ont décidé qu'il n'y aurait ni titre de champion, ni accession ni relégation à tous les étages. A moins que la Ligue nationale de basket ne décide de reprendre les compétitions en cours ou de figer le classement actuel pour décider d'éventuelles relégations (de Jeep Elite vers la Pro B, de la Pro B vers la N1) et de la montée de Pro B en Jeep Elite. Le troisième cas de figure intéresse évidemment le Poitiers Basket 86, condamné à la relégation en Nationale 1 sur le terrain... Le 19 mars, la LNB a manifesté son intention d'aller au bout de la saison. Mais c'était avant l'annonce de la prolongation du confinement, du report des Jeux olympiques... Nul doute que cette position pourrait être amenée à évoluer, sachant que d'autres pays ont choisi d'arrêter prématurément leur saison. 


  • 28/03/2020 : Pas de Petit journal d'une confinée aujourd'hui

    Depuis dix jours, une Poitevine livre chaque jour un billet sur son quotidien de confinée. Samedi oblige, elle fait relâche aujourd'hui, mais sera de retour très vite. En attendant, vous pouvez relire sa dernière chronique parue hier : Jour 10


  • 28/03/2020 : Covid-19 : Grand Poitiers lance une plateforme d'entraide sur Internet

    Dans cette période de confinement liée à l'épidémie de Covid-19, la solidarité continue de s'organiser au sein de la communauté urbaine. Ce matin, Grand Poitiers lance sa propre plateforme d'entraide sur Internet, pour faire le lien entre toutes les bonnes volontés et les besoins de certains habitants isolés ou en difficulté. Aide aux courses, aux devoirs, livraisons à domicile, écoute...  "Nous voulons faciliter les échanges", explique la collectivité. Pour déposer une demande ou proposer ses services, il suffit de s'inscrire sur le site Grand Poitiers solidarité - Covid19. "Nous allons mettre en place un système de modération pour nous assurer d'éviter les arnaques aux personnes âgées", précise le service communication. A noter que cette plateforme renvoie aussi vers les dispositifs de soutien à la population existants tels la cellule Info virus (05 49 52 35 11), le CCAS (05 49 30 81 12) ou encore les maisons de quartier de Poitiers.


  • 27/03/2020 : Covid-19 - Le CHU de Poitiers reçoit des patients du Grand-Est

    Le CHU de Poitiers va venir en aide aux établissements hospitaliers de l'Est de la France actuellement submergés par l'épidémie de Covid-19. L'hôpital poitevin s'apprête à accueillir d'ici la fin de journée quatre patients malades transférés par voie aérienne. Demain, quatre autres patients seront admis dans les mêmes conditions au sein des unités de réanimation du CHU dont la capacité et la disponibilité des lits permettent leur prise en charge. "Le CHU de Poitiers participe ainsi à la stratégie nationale d’organisation de la prise en charges des patients covid-19 nécessitant une réanimation, dans la perspective de venir en aide aux établissements de santé en grande difficulté face à l’épidémie", précise la direction du centre hospitalier.


  • 27/03/2020 : Covid-19/Numérique éducatif : le forum In Fine reporté à 2021

    Ce devait être l'événement de l'année dans le monde du numérique éducatif. Ce rendez-vous devait également faire de Poitiers "la capitale de l'Education nationale", chère au ministre Jean-Michel Blanquer. Toutefois, "en raison de l'épidémie mondiale de Covid-19 et de la crise sanitaire sans précédent qui touche la France", le Forum international du numérique pour l'éducation "In Fine", prévu du 2 au 5 juin, est reporté à l'année prochaine. A la tête du groupement d'organisateurs, le Réseau Canopé invite déjà tous les acteurs du secteur à "partager les expériences vécues au niveau national et international durant la crise sanitaire". "Nous nous poserons aussi la question de l’impact de celle-ci sur la transformation numérique de l’éducation et de la formation." Les modalités seront précisées en juin. In Fine se déroulera du 2 au 4 juin 2021 à Poitiers.


  • 27/03/2020 : Grand Direct solidaire ce soir : les artistes poitevins se mobilisent

    Face à la crise suscitée par le Covid-19, l’agence de communication et d’événementiel poitevine Nodis a décidé d’apporter sa pierre en joignant l’utile à l’agréable. Pour ce faire, elle a mobilisé une partie de ce que la scène poitevine compte de talents pour organiser un Grand Direct solidaire ce vendredi soir, à partir de 20h, en streaming sur Facebook et Youtube. Vous ne pouvez plus aller aux concerts ? C’est la musique qui va venir à vous ! Et plus précisément  la pop de Malik Djoudi (nominé aux Victoires de la musiques 2020), le rythme de Doogoo D, le blues de Vicious Steel, l’univers indie de Jacob Peroto, le rap de KillASon, le style italo-disco de Jabberwocky, le rock du Tourangeau Pit Grant, la pop de Kokopeli  ou encore Jekyll Wood, Johnny Bionic, le magicien Maurice Douda, Colours in the street… Le basketteur du PB 86 Pierre-Yves Guillard et la directrice générale du CHU de Poitiers Anne Costa feront aussi une apparition. Lors de cette soirée 100% gratuite, ou plutôt dès à présent et jusqu’au 15 avril, les internautes pourront faire un don sur lepotsolidaire.fr en faveur la recherche médicale, via le Fonds Alienor du CHU de Poitiers. « C’est grâce à elle que nous parviendrons, à l’avenir, à limiter les crises sanitaires. » La cagnotte restera ouverte jusqu’au 15 avril et « la somme récoltée sera reversée directement au Fonds Alienor, sans transiter par un compte tiers ». Plus d'infos sur la page Facebook de Nodis.


  • 26/03/2020 : Covid-19 - Deux réanimateurs du CHU de Poitiers co-signent une tribune dans Le Monde

    Dans une tribune publiée hier dans Le Monde, cinquante-neuf réanimateurs d'hôpitaux français exhortent les Français à "participer aux études de recherche clinique. Nous disposons de plusieurs traitements potentiels dirigés contre le virus, mais à ce jour aucun n’a fait la démonstration de son efficacité contre cette maladie. Si vous ou un de vos proches êtes hospitalisés dans nos services, nous vous solliciterons pour participer à une étude de recherche clinique dont l’objectif est d’identifier de la façon la plus rigoureuse et la plus scientifique possible le meilleur traitement pour lutter contre le virus du Covid-19. Il n’y a pas d’alternative possible pour faire progresser la connaissance médicale. Il n’y a pas d’alternative possible pour que demain, nous arrivions à vous soigner encore mieux qu’aujourd’hui. Nous avons besoin de vous." La tribune est co-signée par deux professeurs du CHU de Poitiers, René Robert et Arnaud W. Thille. 


  • 26/03/2020 : Le marathon Poitiers-Futuroscope annulé

    La 16e édition du marathon Poitiers-Futuroscope n'aura pas lieu le 24 mai prochain. La mort dans l'âme, les organisateurs ont décidé à l'unanimité d'annuler toutes les épreuves. "La raison doit l'emporter face à la situation exceptionnelle que nous traversons, écrit l'association dans un communiqué. Indépendamment d'une hypothétique interdiction de la part de la préfecture et/ou de la Fédération, nous avons jugé qu'au sortir d'un si long confinement, nous ne pouvions pas prendre le risque de réunir autant de participants." Plutôt qu'un report, périlleux pour les partenaires déjà affectés par la crise liée au Covid-19, l'équipe du marathon a préféré une annulation pure et simple et donne rendez-vous au printemps 2021.


  • 26/03/2020 : Covid-19 : Un centre d’hébergement pour les plus démunis

    L’hôtel Ibis de Poitiers-Sud est réquisitionné par l’Etat pour accueillir les personnes sans domicile fixe atteintes du Covid-19. A partir de vendredi, ce centre pourra recevoir une trentaine de malades « sans gravité et qui ne peuvent pas être suivies dans leur structure collective car les conditions de prise en charge ne sont pas réunies ».

    Ces lieux qu’on appelle aussi centre de desserrement ne sont pas des centres de soins, mais « ils doivent permettre l’isolement sanitaire des personnes et assurer une surveillance médicale pour prendre en charge rapidement les personnes si leur l’état de santé se dégradait », précise la préfecture de la Vienne. En cela, il est coordonné à la fois par la Croix rouge et par le CHU de Poitiers sur le volet santé.

    Halte de répit

    En parallèle, les personnes les plus démunies -qui ne sont pas malades- auront accès dès lundi à une « halte de répit » portée par l’Etat et gérée par la Croix rouge. Ce lieu sera ouvert du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h30 dans le gymnase des Ecossais, mis à disposition par la Ville. « L’objectif de cette halte est d’offrir aux personnes en situation de très grande précarité et en risque d’isolement, un lieu de répit. Les bénéficiaires pourront y prendre une douche, bénéficier de conseils de prévention en matière d’hygiène et de respect des gestes barrières. Ils pourront aussi se poser et bénéficier d’une collation. »


  • 26/03/2020 : Sur Discord, des étudiants poitevins donnent un coup de main aux collégiens et lycéens

    Si la solidarité s’organise sur le front sanitaire, elle est loin d’être absente dans les autres domaines. Illustration avec l’initiative spontanée de trois étudiants de la faculté de maths de l’université de Poitiers. Au lendemain du premier discours du président de la République, le 16 mars, Alexis, Oliver et Zouhir ont eu l’idée de soutenir les collégiens et lycéens pendant la période de confinement. En maths, ça va de soi puisque les trois amis sont Licence 3 maths-statistiques. « On a créé la page Facebook « Aide soutien scolaire/Corona Time » et posté un message sur la page de l’université de Poitiers pour trouver des étudiants volontaires dans d’autres domaines », explique Zouhir. Un retweet du Twittos Yvan Monka a fait le reste. Aujourd’hui, une quinzaine de spécialistes des langues, de chimie ou de biologie distillent leurs bons conseils sur la plateforme de gamers Discord. Après à peine une semaine, une centaine de collégiens et lycéens -et leurs parents- se sont déjà connectés. « On a même une étudiante en Erasmus en Colombie qui donne un coup de main ! » Le principe est simple, les profs d’un jour expliquent le contenu des cours et aident à résoudre les exercices. A la carte. Zouhir et ses acolytes estiment pouvoir tenir la distance en cas de confinement prolongé.

    Plus d’infos sur la page Facebook « Aide soutien scolaire/Corona Time »


  • 26/03/2020 : Le Crédit Municipal pense à l'après-crise sanitaire

    L'agence de Potiers du Crédit municipal se projette au-delà de la crise sanitaire. Dès sa réouverture, l'organisme a prévu de mettre en place un prêt entraide destiné à permettre à ses clients de faire face à leurs difficultés passagères, liées au confinement. "Ce prêt unique sera de 1 000€ sur 12 mois au taux de 1%, soit une mensualité de 83,79€ et un coût total de 5,48€. Les taux habituellement pratiqués par nos confrères du secteur privé flirtent avec le seuil de l'usure à 20%", indique le Crédit Municipal.

     


  • 25/03/2020 : Montmorillon : vainqueur des Municipales, Guy Gévaudan est décédé ce mercredi

    Il venait de remporter la mairie de Montmorillon avec sa liste dès le premier tour, le 15 mars, avec plus de 66% des voix... Guy Gévaudan est décédé ce mercredi à l'âge de 66 ans alors qu'il luttait contre le cancer. Il avait annoncé publiquement sa maladie pendant la campagne mais restait confiant sur la suite du traitement. "Guy se battait contre la maladie avec une dignité qui grandit encore plus l’homme qu’il était : généreux, combatif, désintéressé, profondément humain et sensible", souligne Jean-Michel Clément sur son blog. Le député de la 3e circonscription de la Vienne "pleure un compagnon de route, un confident" avec qui il partageait "les valeurs et l’engagement". Pour lui, c'était un "homme d’exception comme on en rencontre peu et un ami sincère et fidèle". Ses colistiers ont également réagi à la disparition de leur "chef de file" : "Nous gardons à l'esprit son immense émotion sur le parvis de la mairie dimanche 15 mars dernier." Afin de lui rendre hommage, tous poseront une bougie devant leur fenêtre cette nuit. "Le temps venu, nous saurons nous rassembler et nous fédérer pour déployer les projets imaginés par Guy pour notre ville."

    Depuis l'annonce de la disparition de Guy Gévaudan, plusieurs élus et responsables politiques ont réagi sur les réseaux sociaux :

    Bruno Belin, président du Conseil départemental de la Vienne : "Triste et touché d’apprendre le décès de Guy Gévaudan que les Montmorillonais venaient de choisir pour conduire leur ville. Guy avait fait du CPA de Lathus une référence en la matière et avait contribué ainsi depuis de nombreuses années à animer le Sud-Vienne. Hommage et respect."

    Sacha Houlié, député de la 1re circonscription de la Vienne : "Grande tristesse à l'annonce du décès de Guy Gévaudan. Rencontré il y a des années lors de la campagne de Jean-Michel Clément. Je salue la mémoire d'un homme résolument engagé qui s'est toujours battu pour ses convictions et son territoire, le Montmorillonnais."


  • 25/03/2020 : Confinement - Une nouvelle attestation dérogatoire plus stricte pour sortir

    Le ministère de l'Intérieur a mis en ligne hier sur interieur.gouv.fr la nouvelle attestation de déplacemennt dérogatoire. Avec les dernières mesures annoncées par le Premier ministre Edouard Philippe lundi, le document est encore plus détaillé. Les heures de sortie sont à renseigner, la pièce d'identité est également à présenter en cas de contrôle. Désormais, vous ne pouvez réaliser qu'une heure par jour maximum d'activité physique, seul et dans un rayon de 1km autour de chez vous. A signaler que deux motifs ont été ajoutés : la participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative et la convocation judiciaire ou administrative. Les contrevenants s'exposent à 135€ d'amende, 1 500€ en cas de récidive. Un seul mot d'ordre : restez chez vous. 


  • 24/03/2020 : Covid-19 - Poitiers : qui pourra encore circuler après le couvre-feu ?

    Le couvre-feu est officiellement instauré à Poitiers, comme dans trois autres communes. L'arrêté préfectoral a été publié ce soir. Dès cette nuit, entre 22h et 5h, et jusqu'au 31 mars, les déplacements seront interdits sur le territoire communal en dehors des exceptions suivantes : les trajets entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle, les déplacements pour motif de santé à l'exception des consultations pouvant être menées à distance ou pouvant être différées ; les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance des personnes vulnérables et pour la garde d'enfants. « Ces déplacements devront être dûment justifiés, au moyen d'un document établissant qu'ils sont absolument nécessaires pendant cette tranche horaire », précise l'arrêté. Les forces de sécurité intérieures et tous les services d'urgences ne sont évidemment pas concernés, tout comme les personnels médicaux et paramédicaux et les agents chargés du maintien des services publics indispensables. Le maire de Poitiers avait réclamé hier la mise en place d'un "couvre-feu sanitaire" à cause du nombre important de verbalisations effectuées par les services de police durant la nuit : 40 rien qu'entre dimanche et lundi. Ce matin, les agents de la Ville n'ont pu que constater la détérioration des barrières et des cadenas qui empêchaient l'accès à certains parcs municipaux.


  • 24/03/2020 : Covid-19 : un couvre-feu effectif dans quatre communes dès ce soir

    Couvre-feu
    Outre Poitiers, cinq autres communes ont écrit à la préfète de la Vienne pour lui demander la mise en place d'un couvre-feu : Châtellerault, Biard, Buxerolles, Saint-Benoît et Fontaine-le-Comte. La préfète de la Vienne a signé les arrêtés "portant restrictions à la liberté de circulation et à la liberté d'aller et de venir". Le couvre-feu sera donc effectif dès ce soir 22h à Poitiers, Fontaine-le-Comte et Saint-Benoît. Ce sera le cas dès demain à Biard et Buxerolles. Certains maires de Grand Poitiers s'interrogent encore sur l'intérêt de rejoindre à terme le dispositif, par souci de cohérence territoriale. La décision est laissée à la discrétion de chacun.

    Masques
    Soixante-neuf pharmacies de Grand Poitiers seront livrées en masques ce soir. Dominique Clément, maire de Saint-Benoît, veut aussi en récupérer pour les aides à domicile. "Il en manque aussi pour les professions paramédicales", indique Gérard Herbert, le maire de Chauvigny qui prévoit de mettre à disposition des masques lavables créés par Indiscrète aux aidants et dans les commerces de bouche de sa commune. Philippe Brottier, maire de Fontaine-le-Comte, fait savoir que des infirmiers lui ont demandé des charlottes et des tabliers jetables, en complément de masques. Frédy Poirier, l'édile de Cloué, ne sait pas à qui remettre les quelque 300 masques dont dispose sa commune. Alain Claeys, le président de Grand Poitiers, l'oriente vers la commune voisine la plus importante (Lusignan).

    Marchés
    Les maires de Chauvigny et Rouillé émettent le souhait d'obtenir une dérogation à l'interdiction des marchés. Gérard Herbert invoque l'espace suffisant pour faire respecter les distances entre les clients. Véronique Rochais-Cheminée explique, elle, que le maintien du marché permettrait de soulager le seul magasin du bourg, "qui ne pourra pas fournir seul des produits et légumes frais à la population". D'autres maires appellent à la "prudence" sur ce sujet. Partagé, Alain Claeys rappelle que l'interdiction est nationale et que Poitiers a mis en place un système pour aider les petits producteurs à écouler leurs invendus. Il appartiendra à la préfète de la Vienne de trancher sur cette question.

    Ordures ménagères
    Des maires constatent des dépôts sauvages aux abords des déchetteries, qui sont toutes fermées. Grand Poitiers les invitent à porter plainte et à rappeler leurs administrés au civisme. Les prestataires de la communauté urbaine seront prochainement mobilisés pour "faire place nette", répond Jérôme Freisseix, directeur général de la transition énérgétique. Certains maires demandent une meilleure communication autour du nouveau calendrier de collecte des déchets. Par ailleurs, il est apparu que le droit de retrait invoqué par les salariés de la société prestataire n'était pas justifié. S'il devait avoir à nouveau lieu, la préfecture de la Vienne devrait alors réquisitionner l'entreprise.


  • 23/03/2020 : Covid-19 - Le maire de Poitiers réclame la mise en place d'un couvre-feu

    Le maire de Poitiers vient d'écrire à la préfète de la Vienne pour lui demander la mise en place d'un couvre-feu sur le territoire communal dès demain, de 22h à 5h du matin. "J'ai d'ores et déjà pris un certain nombre de mesures afin de limiter le plus possible la propagation du Covid-19, écrit Alain Claeys. Toutefois, force est de constater que, malgré ces mesures, la situation n'est pas encore complètement satisfaisante et nous constatons un nombre important de verbalisations la nuit. Hier soir, ce sont 40 verbalisations qui ont été effectuées par les services de police." Pour le maire, le couvre-feu s'impose donc "avec force". C'est désormais à la préfète Chantal Castelnot de valider ou non cette disposition qui a déjà vu le jour dans beaucoup d'autres villes de France.


  • 23/03/2020 : Dans la Vienne, 650 personnes verbalisées pour non-respect du confinement

    Dans un communiqué envoyé à la presse, le procureur de la République de Poitiers Michel Garrandeaux indique que 650 personnes ont, à ce jour, été verbalisées dans la Vienne pour ne pas avoir respecté les mesures de confinement rendues nécessaires par la situation sanitaire. Pour rappel, les contrevenants s'exposent à une amende de 135€ pouvant aller jusqu'à 375€ si elle n'est pas payée dans les délais impartis. "Malgré ces verbalisations, il s'avère que certains, au mépris des réponses judiciaires apportées par la verbalisation systématique, continuent de ne pas l'appliquer, voire de provoquer des rassemblements irresponsables, se désole le procureur de la République. J'en appelle au civisme de chacun. En dehors des situations dérogatoires strictement définies, chacun doit rester chez soi. Dès cette semaine, les amendes encourues vont etre alourdies, et la réitération de ces violations délibérées de l'interdiction de sortir, va devenir un délit, justifiant une mesure de garde à vue au commissariat de police ou dans une brigade de gendarmerie, et le prononcé d'une peine d'emprisonnement." Michel Garrandaux persiste et signe en indiquant qu'll n'hésitera pas à placer en garde à vue, jusqu'à 48 heures, toute personne qui ne respectera le confinement. "Chacun doit se montrer responsable et faire preuve d'intelligence."


  • 23/03/2020 : Covid-19 : les dentistes de la Vienne créent une plateforme de régulation

    Tous les cabinets dentaires de la Vienne sont actuellement fermés. Toutefois, les praticiens se sont organisés pour assurer une permanence des soins et répondre aux besoins de leurs patients. Inutile d'appeler le 15 ! Dans notre département, ils ont opté pour la mise en place d'une régulation des appels tous les matins. Deux numéros permettent d'y accéder : 05 49 41 38 01 et 05 49 88 30 87. Le régulateur évalue la situation grâce à des questions très précises : douleur majorée au chaud ou au froid, gonflement... En fonction des réponses, le dentiste dispense de simples conseils si le patient peut attendre, ou transmet une ordonnance par e-mail pour des antibiotiques par exemple. Enfin il peut aussi mettre son interlocuteur en relation avec l'un des deux dentistes de garde, l'un au nord du département, l'autre au sud, qui le recevra dans les plus brefs délais. « Ces cabinets sont équipés de masques FFP2, de visières et de sur-blouses, ce qui n'est pas le cas partout. Les chirurgiens gèrent leur planning car ils connaissent le temps de décontamination des instruments nécessaire entre deux patients », explique Doniphan Hamer, vice-président national du Syndicat des chirurgiens-dentistes de France et praticien dans la Vienne.

    La Vienne compte environ 180 dentistes. Les volontaires se relaient à tour de rôle, que ce soit sur la fonction de régulateur ou sur l'accueil physique des patients. « La mobilisation est bonne, nous avons assez de volontaires », assure le Dr Hamer. En revanche, les dentistes n'échappent pas au manque actuel de matériels. C'est pourquoi le Syndicat des chirurgiens-dentistes de France a lancé un appel aux dons de masques et autres équipements de protection individuelle. Si vous souhaitez répondre à cet appel, envoyez un email sur covid19@lescdf.fr


  • 22/03/2020 : Covid-19 : les parcs et jardins de Poitiers ferment demain

    Parcs et jardins
    Après quelques jours de polémique, Alain Claeys annonce la fermeture de tous les parcs et jardins de Poitiers à compter de lundi matin. S'il regrette des "incompréhensions" autour de ce sujet, le maire dit vouloir anticiper une situation sanitaire qui se dégrade rapidement à l'échelle du pays et l'annonce de mesures de confinement plus strictes, dès demain, par le gouvernement. Un barriérage va être mis en place pour empêcher autant que possible l'accès des parcs ouverts (îlot Tison, Prés-Mignons, Triangle d'or...)

    Marchés
    A compter de lundi, les marchés couverts seront fermés à leur tour. L'élue d'opposition Christiane Fraysse s'interroge sur cette décision, "incompréhensible alors que les supermarchés sont ouverts". Alain Claeys répond que "la promiscuité était trop forte dans les halles, même s'il n'y a pas eu de problème hier (samedi)", avançant un choix avant tout "pragmatique". S'agissant des petits producteurs, un plan va être mis en place demain pour les mettre en relation avec les Restos du coeur (lesquels devraient bientôt rouvrir) et avec la restauration collective. Ceux dont les produits frais ne pourront être utilisés dans ce cadre seront indemnisés.

    Parkings et signalétique
    La tarification des parkings du centre-ville est suspendue dès demain, notamment "pour permettre aux soignants d'y accéder facilement". Aussi, il est suggéré d'utiliser les panneaux à messages variables pour diffuser toutes les informations liées aux règles de confinement auprès de la population. "Très bonne idée" pour Alain Claeys, qui envisage aussi de le faire via des haut-parleurs embarqués.

    Plan d'alerte et d'urgence
    Alain Claeys indique que le plan d'alerte et d'urgence a été activé. Ce plan correspond à la cellule de veille mise en place au Centre communal d'action sociale (CCAS) via le fichier canicule, qui recense les personnes âgées, handicapées ou dépendantes. Pour tout signalement, il faut téléphoner au 05 49 30 81 12.

    En bref...
    - La Ville a livré les chiffres de verbalisation pour défaut d'attestation de déplacement dérogatoire dans la journée de samedi : 33 dans la journée sur la voie publique et 23 le soir, sur huit communes de la Vienne (dont Châtellerault et Poitiers). Alain Claeys n'envisage pas encore de mettre en place un couvre-feu, "mais je n'exclus pas cette possibilité", précise-t-il, selon l'évolution de la situation.
    - Alain Claeys a de nouveau exorté les entreprises qui détiendraient des masques à se rapprocher de la cellule info virus, afin de les mettre à disposition des personnels soignants. La pénurie est l'une des inquiétudes remontées par le collectif des infirmiers anesthésistes de la Vienne. Pour l'heure, les agents du CCAS ont suffisamment de masques et de produits pour faire face, assure la municipalité.


  • 22/03/2020 : Visitez virtuellement la Réserve du Pinail !

    La Réserve du Pinail, à Vouneuil-sur-Vienne, avait prévu ce dimanche un lancement officiel de son interface numérique. Il n’en sera évidemment rien : dans le respect des consignes sanitaires, aucun rassemblement ni aucune visite n’est autorisée jusqu’à nouvel ordre. Néanmoins la Réserve a décidé, malgré tout, de mettre en ligne cet « outil interactif et immersif au cœur d’une Réserve naturelle nationale ».  Bol d’air garanti ! La caméra se promène au-dessus des 6 000 mares du site et part, dans l’air, sur terre et même sous l’eau, à la rencontre de quelques-uns de ses plus emblématiques habitants, estimés à 2 500. Rendez-vous pour une « sortie » nature virtuelle inédite sur https://sentier.reserve-pinail.org/

     


  • 21/03/2020 : Covid-19 : Quatorze cas de plus dans la Vienne selon l'ARS

    Selon les derniers chiffres de l'ARS (du vendredi 20 mars), 95 nouveaux cas de Covid-19 ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine. Dont 14 dans la Vienne, soit 48 cas confirmés dans le département depuis le début de l'épidémie. Sur les 501 cas confirmés dans la région, 144 sont en cours de rattachement à leur département de domiciliation ou sont des personnes qui résident sur un autre territoire. Surtout, l'ARS Nouvelle-Aquitaine déplore 4 nouveaux décès, au CH de Saint-Jean-d'Angély et aux CHU de Bordeaux et Limoges. Au total, 7 personnes sont décédées du Covid-19 dans la région, dont une dans la Vienne.


  • 21/03/2020 : Covid-19 : Bruno Belin annonce plusieurs mesures du Département

    Le président du Conseil départemental de la Vienne s'est exprimé dans une vidéo, ce samedi, sur la crise sanitaire que traverse le pays. Outre son soutien aux soignants et à toutes les personnes mobilisées, Bruno Belin a fait plusieurs annonces. D'abord, il garantit le maintien de toutes les subventions aux associations, "qu'elles aient pu ou pas tenir les manifestations prévues" depuis le début de la crise. L'élu confie également que toutes les denrées en stock dans les collèges ont été transmises aux associations caritatives. Aussi, le Département prendra en charge toutes les factures de cantine des collégiens des mois de mars et d'avril, "voire de mai et juin", selon l'évolution de la situation. Bruno Belin dit également vouloir permettre aux bénéficiaires du RSA d'entrer en contact avec les entreprises recherchant des travailleurs saisonniers. Enfin, il affirme que le Département continuera à verser toutes les allocations qu'il fournit, sans condition, sur cette période.


  • 21/03/2020 : Covid-19 : Ce week-end, vigilance accrue dans les parcs et jardins de Poitiers

    Parcs et jardins
    Les parcs et jardins de Poitiers restent ouverts samedi et dimanche. Le sujet a fait débat ces derniers jours, alors que la population s'adapte à des mesures de confinement strictes. Ce week-end fait office de "test" pour la municipalité, qui veut s'assurer du civisme des habitants. Les polices municipale et nationale seront mobilisées dans ce but, cet après-midi, notamment autour de l'îlot Tison et d'abord dans une volonté de pédagogie. "Il faut être extrêmement ferme s'il y a des attroupements, il faut que les gens comprennent qu'on ne peut plus y stationner", prévient Alain Claeys. S'agissant du parc de Blossac, si aucun problème n'a été constaté jusqu'ici, le maire indique que "nous serons obligés de le fermer" si les consignes n'étaient pas respectées. L'édile s'attend toutefois à de nouvelles mesures "plus radicales" du gouvernement dans les prochains jours. "Il faut s'y préparer, on les appliquera scrupuleusement." Dans les quartiers de la ville, les conseillers municipaux constatent un bon respect général des consignes. "Ce qui laisse à penser qu'on est sur une compréhension du aigue du confinement de la part des habitants", estime Etienne Royer, chargé de mission Citoyenneté à la Ville de Poitiers. 

    Masques
    Disposant de masques, la Ville prévoit d'en distribuer aux libéraux de santé, qui participent à la prise en charge de personnes âgées à domicile. Elle lance également un appel aux entreprises fermées qui disposeraient de masques à en mettre à disposition des pharmacies et infirmiers.

    En bref...
    - Il sera proposé aux petits producteurs, pénalisés par la fermeture des marchés non-sédentaires (interdits hier soir par arrêté municipal, ndlr), d'orienter leurs invendus vers les épiceries sociales, la restauration collective ou encore les Restos du coeur.
    - La fréquentation des parkings du centre-ville a été divisée par 30 par rapport à 2019, sur la même période. La municipalité se donne le week-end avant de débattre d'une éventuelle suspension de la tarification.
    - Des habitants ont spontanément proposé leurs services pour tout type d'action, auprès des services de la mairie. L'élue d'opposition Christiane Fraysse(*) propose qu'un retour soit fait sur les actions bénévoles menées jusqu'ici pour mieux les valoriser. Un recensement des initiatives sera communiqué en début de semaine prochaine.

    (*) Depuis le début de la semaine, les élus d'opposition sont associés à la cellule de veille de la Vienne. Jacqueline Daigre était aussi présente à celle de ce matin. Troisième du premier tour des Municipales, Anthony Brottier a également demandé à Alain Claeys de "partager les informations relatives à l’évolution de la situation sanitaire, les conséquences sociales et économiques de cette crise pour la Ville de Poitiers".


  • 20/03/2020 : Les plans d’eau interdits d’accès

    La préfète de la Vienne a pris ce matin un arrêté interdisant l’accès aux plages des plans d’eau et lieux de baignade naturels, cela jusqu’au 31 mars. Un arrêté conforme aux dernières mesures prises à l’échelle nationale, censé éviter que des habitants déambulent et propagent éventuellement le virus Covid-19. Météo au beau fixe oblige, de nombreux Poitevins ne respectent pas forcément à la lettre les consignes de confinement. En cas d’infraction constatée, les contrevenants s’exposent à une amende de 4e catégorie, soit 138€.  

     


  • 20/03/2020 : Covid-19 : la collecte des déchets change lundi

    Collecte des déchets
    Depuis le début de la semaine, de nombreux personnels de ramassage des déchets ont fait valoir leurs droits de rester chez eux et ont obtenu une autorisation exceptionnelle d'absence, soit pour garder leurs enfants, soit parce qu'ils sont atteints d'une maladie chronique. Le manque de personnels va entraîner une réorganisation de la collecte dès lundi prochain. Primo, les poubelles jaunes (ou sacs transparents) des recyclables ne seront plus collectées. Le dernier passage aura lieu demain pour les zones concernées. En revanche, la collecte des ordures ménagères sera maintenue comme d'habitude dans les immeubles et toutes les deux semaines pour les maisons individuelles équipées de containers. Le planning des ramassages pour toutes les communes de Grand Poitiers est en ligne. Enfin, les déchetteries sont actuellement fermées.

    Accueil des enfants prioritaires ce week-end
    Les enfants de soignants et d'auxiliaire de vie, considérés comme prioritaires, seront également accueillis ce week-end. Un seul lieu a pour l'instant été identifié pour un groupe de dix enfants maximum : l'école Saint-Exupéry qui sera ouverte de 7h30 à 18h30. Pour les moins de 3 ans, deux crèches seront mobilisées : Les Lutins dans le quartier de la Gibauderie, mais aussi ce week-end Court'échelle, à Beaulieu, pour des groupes de huit à dix enfants. Le personnel des autres crèches fermées prendra le relais. Depuis le début de la semaine, entre 15 et 40 enfants prioritaires ont été reçus chaque jour dans neuf écoles de Poitiers, identifiées avec l'Education nationale.

    En bref...
    - Le marquage au sol pour respecter la distance d'un mètre sur le marché de Notre-Dame a été réalisé cet après-midi...
    - Les parcs resteront ouverts ce week-end. « Je ne sais pas si cette mesure pourra tenir longtemps », a néanmoins précisé le maire Alain Claeys si des dispositions nationales sont prises à ce sujet.
    - Les inscriptions scolaires pour les enfants qui effectuent leur première rentrée en septembre sont maintenues, soit en mairie, soit en ligne sur le site Poitiers.fr
    - Les attestations dérogatoires pour circuler sur la voie publique sont gratuites ! C'est toujours bon à rappeler. Des correspondants de la mairie dans les quartiers ont fait remonter l'existence de trafics d'attestation. Des personnes mal intentionnées vendraient des attestations sous le manteau...


  • 20/03/2020 : Vitalis adapte ses horaires à partir de lundi

    A partir de lundi, le réseau de bus Vitalis va à nouveau adapter son organisation, en raison du confinement décrété par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Du lundi au vendredi, les lignes régulières 1 à 31 circuleront suivant de nouveaux horaires permettant de se déplacer entre 6h30 et 21h (les lignes desservant le CHU proposeront une amplitude supérieure). Le service flex’e-bus sera maintenu uniquement pour les lignes 10, 13 et 27. Il est rappelé aux voyageurs que la vente à bord de tickets et l'information par le conducteur sont suspendues. Les montées et les descentes se font uniquement par les portes centrales et arrières. La validation des titres reste obligatoire. Ce dispositif restera en place jusqu’à nouvel ordre.


  • 19/03/2020 : Earvin Ngapeth positif au Covid-19

    Dans un message publié sur son compte Instagram, le volleyeur poitevin Earvin Ngapeth révèle qu'il a été testé positif au Covid-19 "il y a maintenant une semaine". Alité, l'international français admet avoir "passé trois jours compliqués. Je sors de l'hôpital dans une semaine. Restez bien chez vous, ça n'arrive pas qu'aux autres." Selon nos confrères de L'Equipe, la star du Zenit Kazan aurait contracté le virus lors de son retour en France, à Paris et Poitiers, il y a quelques jours. Ngapeth devrait rester en observation à l'hôpital jusqu'au 26 mars. 

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    A post shared by Earvin Ngapeth (@earvinngapeth) on

     


  • 19/03/2020 : L'installation des nouveaux maires repoussée

    Comme il fallait s'y attendre, l'installation des nouveaux maires et de leurs adjoints, élus au 1er tour des Municipales, est repoussée. Dans la Vienne comme ailleurs, des conseils municipaux devaient se réunir de vendredi à dimanche à huis clos. Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce report jeudi soir, en raison de la crise sanitaire. Les maires actuels conservent donc leur mandat au moins jusqu'à la mi-mai. Le deuxième tour devrait se tenir avant l'été dans les autres communes où plusieurs listes restent en course. C'est notamment le cas à Poitiers ou Buxerolles. 


  • 19/03/2020 : Covid-19 : 33 cas confirmés au 18 mars dans la Vienne

    Dans la journée de mercredi, l'ARS a confirmé 63 nouveaux cas de Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine, dont 8 dans la Vienne. Cela porte le nombre de cas recensés sur le département à 33. La situation de l'Ehpad Sainte-Elisabeth à La Puye est toujours sous surveillance. L'ARS précise ce soir que les résidents malades sont bien hospitalisés au CHU de Poitiers mais pas en service de réanimation, contrairement à ce qu'elle avait initialement indiqué.


  • 19/03/2020 : Covid-19 : les parcs resteront ouverts ce week-end à Poitiers

    Parcs ouverts
    Les parcs urbains resteront ouverts ce week-end. Y compris Blossac. En revanche, le Bois de Saint-Pierre est fermé. Des panneaux seront installés aux différentes entrées pour rappeler les dispositions gouvernementales, notamment en termes de distance à respecter. La police municipale veillera. « On appelle au civisme des citoyens », indique le maire Alain Claeys. Tous les regroupements et autres pratiques sportives collectives restent interdits.

    Solidarité
    Le numéro unique d’information sur les services publics (05 49 52 35 11) permet désormais également de mettre en relation les Poitevins désirant donner un coup de main et les associations caritatives qui ont besoin de bras. Il restera opérationnel samedi. « Des micro-solidarités s’organisent dans les immeubles, surtout pour aider les personnes âgées à faire leurs courses », a relevé un responsable de service. Les maisons de quartier et les mairies annexes restent ouvertes. On peut y trouver notamment les attestations dérogatoires imprimées.

    Lieux de culte
    L'ouverture des églises dépend de la disponibilité des bénévoles du diocèse. La cathédrale est en revanche fermée.

    Ekidom
    Les parties communes de certains immeubles du bailleur social Ekidom ne sont plus nettoyées. Il semble que le prestataire n’envoie plus d’agents d’entretien. Le maire va demander aux services de la préfecture de lancer une procédure de réquisition.

    Le site de la médiathèque en libre accès
    A l’image des opérateurs nationaux de vidéos à la demande, la médiathèque de Poitiers ouvrira dès demain l’ensemble de ses contenus gratuitement et sans abonnement à tous les Poitevins, histoire de rendre les journées de confinement un peu moins longues.


  • 19/03/2020 : La Région crée un fonds de rebond de 50M€

    La Région Nouvelle-Aquitaine va prendre sa part dans le plan de solidarité national dédié aux entreprises touchées par la crise du Coronavirus. La collectivité a prévu de débloquer 20M€ pour abonder le fonds créé par l'Etat (sur 1Md€). Les entreprises les plus impactées, dont le chiffre d'affaires ne dépasse pas 250 000€, recevront d'ici la fin du mois une aide forfaitaire de 1 500€. Par ailleurs, un fonds de soutien régional d'au moins 5M€ va voir le jour pour "soutenir les associations en subvention directe, notamment dans les domaines de la culture, du sport et de l'Economie Sociale et Solidaire". Une autre enveloppe, de 10M€ de prêts, abondera les prêts rebonds gérés par la Banque publique d'investissement (Bpifrance). Ces prêts permettent avec un fort effet levier d'améliorer rapidement la trésorerie des entreprises. Enfin, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de créer une ligne budgétaire de prêt d'urgence de 15M€ supplémentaires pour aider les entreprises régionales non éligibles à ces dispositifs à passer le cap de ces semaines de crise sanitaire. 

     


  • 18/03/2020 : Covid-19 - Quatre nouveaux cas déclarés, l'Ehpad de La Puye sous surveillance

    La Vienne compte officiellement aujourd'hui 25 cas de Coronavirus confirmés (242 en Nouvelle-Aquitaine), selon les dernières données fournies par l'Agence régionale de santé. Un foyer infectieux fait l'objet de toutes les attentions des autorités sanitaires : l'Ehpad Saint-Elisabeth de La Puye, dont une résidente de 85 ans est décédée au CHU de Poitiers dimanche. Quatre soignants et sept résidents ont contracté la maladie. "Les résidents malades ont tous été hospitalisés au CHU de Poitiers en réanimation pour une surveillance médicale", commente l'ARS. Une équipe mobile du CHU de Poitiers a été envoyée afin de tester l’ensemble des résidents et personnels symptomatiques de l’établissement. L’ARS s’est assurée d’une application renforcée des gestes barrières par le personnel aussi bien dans l’exercice de leur fonction que dans leur vie personnelle. Par ailleurs, il a été vérifié que l’établissement disposait d’équipements de protection en quantités suffisantes et notamment de masques. Il a été réapprovisionné en conséquence. Tous les résidents ont été placés à l’isolement dans leur chambre.


  • 18/03/2020 : Fait divers - A Coussay, un quadragénaire meurt enseveli sous des gravats

    Ce mercredi, vers 14h30, un homme d'une quarantaine d'années est mort enseveli sous des gravats de terre, rue du Presbytère à Coussay. L'entrepreneur travaillait sur un chantier de terrassement public et se trouvait dans une tranchée qui se serait alors soudainement affaissée, selon les premiers éléments. Une dizaine de pompiers de Mirebeau, Châtellerault et de Poitiers sont rapidement intervenus sur place pour l'extraire. Mais le médecin du Samu n'a pu que constater son décès. Une enquête de gendarmerie est en cours afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame.


  • 18/03/2020 : Covid-19 : le point sur les mesures de Poitiers et Grand Poitiers

    Culture
    Dans ce contexte de confinement, les médiathèques de Poitiers travaillent à la mise en ligne de contenus gratuits à destination des habitants (livres, visites patrimoniales virtuelles...) et à la valorisation de ce qui existe déjà sur le portail. Cette offre devrait être disponible ce week-end.

    Vie sociale
    A partir de ce week-end, la police municipale procédera au marquage des sols sur les marchés des Couronneries et de Notre-Dame, afin d'assurer la distance d'un mètre entre les individus. Un système d'entrée et de sortie devrait être mis en place pour réguler l'affluence dans les halles (moins de 100 personnes en même temps sur les lieux).

    La police nationale a par ailleurs demandé la fermerture du parc du Triangle d'Or. Refus catégorique d'Alain Claeys, au motif que « le parc est un équipement de proximité où chacun peut pratiquer une activité physique individuelle ». Rappelant que des animateurs sont mobilisés aux côtés des jeunes, le maire en a profité pour rappeler avec fermeté son désir de « souplesse » dans l'application du confinement. « Sinon, on va avoir un problème social. Rester enfermé dans un F3, toute la journée devant la télé... Au bout d'un moment, les tensions vont arriver, ça pétera. Essayons de trouver des espaces d'oxygène. »

    Voirie
    Perturbée hier, la collecte des ordures ménagères s'est déroulée sans difficulté ce matin. Jérôme Freisseix, directeur adjoint de la transition énergétique à Grand Poitiers, a proposé « d'affiner le plan d'action », en maintenant la fréquence de la collecte sur les « gros producteurs » (quartiers et entreprises encore en activité) et en arrêtant provisoirement le tri à partir de lundi prochain. Il a aussi demandé à suspendre la tarification des parkings d'ouvrage pour permettre à des habitants du centre-ville d'y stationner un deuxième véhicule. Le maire a préconisé d'attendre de voir leur fréquentation ce week-end pour éventuellement y réfléchir. Jérôme Freisseix a aussi indiqué que « les bus sont particulièrement vides », sans suprise.

    Services
    Les mairies annexes sont toutes ouvertes, « grâce aux renforts » et à la présence de deux personnes dans chacune d'elles. La délivrance des titres (carte d'identité, passeport) est suspendue, « mais on est en mesure d'assurer les urgences », souligne la Ville. Le numéro unique d'informations sur les services publics (05 49 52 35 11) fonctionne bien. Les questions des usagers concernent surtout les déplacements face aux règles de confinement.

    Déplacements
    Désormais, il n'est plus possible de se déplacer sans une attestation dérogatoire. Celle-ci est disponible sur le site de la Ville. Pour rappel, il n'est autorisé de sortir que dans le cadre de son travail, pour effectuer des achats de première nécessité, pour motif de santé, pour matif familial ou l'assistance de personnes vulnérables/garde d'enfants et pour des déplacements brefs liés à l'activité physique individuelle ou aux besoins des animaux de compagnie.

     


  • 17/03/2020 : Covid-19 : Vigilance autour de l'Ehpad Sainte-Elisabeth à La Puye

    Ce mardi soir, l'Agence régionale de santé (ARS) a encore confirmé deux nouveaux cas de Covid-19 dans la Vienne : à nouveau, une résidente de l'Ehpad Sainte-Elisabeth à La Puye, en contact avec les précédents cas identifiés, plus une soignante dont la situation est en cours d'investigation. L'agence ajoute que, parmi les cas confirmés le dimanche 15 mars, six proviennent de cet établissement : quatre femmes et un homme, tous hospitalisés au CHU de Poitiers, et une autre soignante dont l'état de santé n'est pas inquiétant. L'ARS indique être "particulièrement vigilante à la situation de cet Ehpad et l'accompagne dans la mise en oeuvre des mesures de gestion nécessaires pour limiter la propagation du virus". Ces nouvelles données portent à 21 le nombre total de cas recensés dans la Vienne.


  • 17/03/2020 : Municipales - Conseils municipaux d'installation à huis clos

    Dans une large majorité de communes de la Vienne, le premier tour des élections municipales aura été suffisant pour permettre à une liste et son candidat d’accéder à la mairie. Selon la loi, une réunion d'installation du nouveau conseil municipal (devant élire le maire et ses ajoints) doit être organisée le vendredi, le samedi ou le dimanche suivant la date du scrutin. Le contexte sanitaire actuel n’a jusqu’à présent suscité aucune dérogation à cette règle. Toutefois, les conditions de l’élection du maire et de ses adjoints doivent évidemment prendre en compte les mesures barrières édictées par le gouvernement. Ce premier conseil municipal se tiendra donc à huis clos, dans une salle permettant une distanciation sociale suffisante entre les présents. A titre d’exemples, à Châtellerault, où Jean-Pierre Abelin, le maire sortant, a été réélu au premier tour, la réunion aura lieu vendredi au complexe culturel de L’Angelarde. Idem à Jaunay-Marigny, où le maire sortant Jérôme Neveux repart pour un nouveau mandat ; la réunion aura lieu à l’Agora samedi. A Chasseneuil-du-Poitou, la réunion se tiendra dimanche à la salle des Ecluzelles et, à Montmorillon samedi à l’Espace Gartempe.
    Pour rappel, le maire est élu par et au sein du conseil municipal, au scrutin secret et à la majorité absolue pour les deux premiers tours de scrutin, et à la majorité relative si un troisième tour est nécessaire (art. L2122-1 et L2122-4 du Code général des Collectivités territoriales).


  • 17/03/2020 : Confinement - Une attestation de déplacement dérogatoire pour circuler

    Le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé hier soir un confinement plus strict pour les quinze jours à venir, de manière à lutter contre l'épidémie de Covid-19. Par voie de conséquence, le ministère de l'Intérieur a mis en ligne la nuit dernière une attestation de déplacement dérogatoire pour circuler. Cinq motifs sont valables : "les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements professionnels ne pouvant être différés" ; "les déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés" (liste sur gouvernement.fr) ; "les déplacements pour motif de santé" ; "les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants" ; "les déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie". Celles et ceux qui braveront les interdictions de sortie s'exposeront à une amende de 38€ qui sera bientôt portée à 135€. 

     


  • 16/03/2020 : Covid-19 : L'ARS confirme deux nouveaux cas dans la Vienne

    Ce soir, pendant que le Président de la République annonçait ses nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19, l'Agence régionale de santé (ARS) a confirmé deux nouveaux cas dans la Vienne. Le premier est une résidente de l'Ehpad de Sainte-Elisabeth, à La Puye, qui a été en contact avec la femme décédée hier. Elle a été transférée au CHU de Poitiers. Le second est un homme en lien avec un cas déjà connu. Il est maintenu à domicile dans un état peu inquiétant. Cela porte le nombre de cas confirmés dans la Vienne à 14, 179 en Nouvelle-Aquitaine.


  • 16/03/2020 : Coronavirus : le Palais de justice fermé

    Dans le respect des mesures sanitaires relatives à la pandémie de Coronavirus, le Palais de justice de Poitiers est fermé au public. Dans ce contexte, les audiences de comparution immédiate se tiennent à huis-clos. L'accueil reste accessible par téléphone au 05 16 08 04 40. Par ailleurs, l'Ordre des avocats, hébergé sur le même site, a également décidé ce lundi matin de fermer ses portes au public. Il reste joignable par mail et par téléphone. 


  • 16/03/2020 : Entre-deux-tours : Gérald Blanchard (Buxerolles naturellement) suspend également sa campagne

    Outre les candidats du second tour à Poitiers, le candidat de Buxerolles naturellement, Gérald Blanchard, indique ce lundi suspendre à son tour sa campagne. "Devant l’ampleur de la situation sanitaire, avec mon équipe, nous faisons le choix responsable de suspendre notre campagne, écrit-il. Nous appelons tous nos concitoyens à se protéger et à bien respecter les consignes délivrées par les autorités. Viendra, plus tard, le temps d’une nouvelle campagne où chacun pourra faire entendre ses projets et sa vision d’avenir dans un climat serein et apaisé." Dimanche soir, il s'inquiétait des conditions dans lesquelles allait se dérouler ce nouveau scrutin.


  • 16/03/2020 : Covid-19 : la Banque alimentaire de la Vienne poursuit la distribution jusqu'à vendredi

    Devant les mesures prises pour lutter contre la propagation du Covid-19, la Banque alimentaire de la Vienne a décidé de continuer les opérations de distribution prévues cette semaine, soit jusqu'au vendredi 20 mars inclus. "Aucune disposition n’est prise pour les semaines à venir et la situation pourra être revue en fonction de l’évolution de la situation et des directives qui pourraient intervenir à tout moment et qui s’appliqueraient immédiatement ", prévient l'association, dans un communiqué.


  • 16/03/2020 : Entre-deux-tours : les candidats suspendent leur campagne

    Ce lundi matin, les trois candidats encore en lice pour le second tour des Municipales à Poitiers ont décidé de suspendre leur campagne électorale.

    Alain Claeys, maire sortant : "Etant donné la situation grave que traverse le pays, je me dois d’interrompre ma campagne pour me consacrer pleinement à ma fonction de premier magistrat de la Ville. La priorité, c’est la gouvernance et la santé publique."

    Léonore Moncond’huy (Poitiers Collectif) : « Dans un contexte de Coronavirus, qui implique de poser comme priorité la santé publique et la sécurité de toutes et tous, Poitiers Collectif prend ses responsabilités : nous décidons de suspendre toute action de campagne. La santé publique doit passer avant les enjeux politiques. Il est impossible, dans ce contexte, de poursuivre une campagne électorale dans de bonnes conditions. Ce serait en décalage total avec les préoccupations légitimes de l’ensemble de la population ; nous, assesseurs, candidats, avons été particulièrement exposés lors du scrutin du dimanche 15 mars. La prudence nous impose le confinement, avant même l’obligation légale. Décider et communiquer collectivement implique de se réunir, à l’heure où le confinement individuel est préconisé. Il serait impossible de maintenir notre fonctionnement collectif, sans faire prendre de risque. » 

    Anthony Brottier (LREM) : « La situation sanitaire du pays m’oblige aujourd’hui à suspendre la campagne pour le deuxième tour des élections municipales. Notre devoir est de relayer les consignes sanitaires du gouvernement dans l’intérêt des Poitevines et des Poitevins. »


  • 15/03/2020 : Municipales - A Châtellerault, Jean-Pierre Abelin réélu dès le 1er tour

    Malgré sept listes sur la ligne de départ, le maire sortant de Châtellerault Jean-Pierre Abelin a réussi à décrocher un troisième mandat dès le premier tour, en réalisant 50,27% des voix. Françoise Méry termine deuxième avec 15,64%, devant Didier Simonet (11,54%), Marion Latus (9,82%), David Simon (8,24%), Patrice Villeret (3,11%) et Fabrice Auger (1,37%). "Nous sommes très heureux car nous n'avions pas prévu un tel résultat avec sept listes, se réjouit Jean-Pierre Abelin. C'est une reconnaissance du travail qui a été fait pendant tout le mandat, pour moderniser la ville et trouver des solutions sur les plans de la sécurité et de l'économie. Deux choses supplémentaires ont également joué : notre liste rassemble des personnes qui ont des points de vue différents et c'est une équipe solide, ce qui est important car nous allons vivre des moments difficiles ces prochaines semaines mais nous avons la volonté de nous battre. L'abstention est certes très élevée, à cause du Coronavirus mais peut-être aussi parce qu'il n'y a pas eu entre les listes en présence de vrai débat qui intéresse la population. Nous avons voulu le lancer sur l'avenir mais nous avions en face des personnes qui ne connaissent pas bien la ville. De plus, la division de la gauche a sans doute été mal vécue par un certain nombre d'électeurs de Châtellerault."


  • 15/03/2020 : Municipales - A Poitiers, Claeys (28,21%) devance Moncond'huy (23,89%) et Brottier (18,37%)

    Les résultats définitifs du premier tour des Municipales à Poitiers viennent de tomber. Le maire sortant Alain Claeys arrive en tête avec 28,21% des voix, devant Léonore Moncond'huy (Poitiers Collectif, 23,89%) et Anthony Brottier (18,37%). Ces trois canditats sont les seuls à pouvoir figurer au second tour puisque Christiane Fraysse (Osons 2020, 9,96%) et Thierry Alquier (Poitiers Autrement, 9,82%) n'atteignent pas 10%. Kevin Courtois (RN, 5,70%), Manon Labaye (2,94%) et Ludovic Gaillard (LO, 1,09%) ferment la marche. 

     

     

     


  • 15/03/2020 : Covid-19 - L'ARS confirme un premier décès dans la Vienne

    L'Agence régionale de santé confirme qu'une personne est décédée aujourd'hui dans la Vienne après avoir été contaminée par le Covid-19. Selon nos informations, la victime, une femme de 85 ans souffrant d'autres pathologies, avait été prise en charge au CHU de Poitiers le 14 mars. 


  • 15/03/2020 : Municipales - 47,71% de participation à 17h dans la Vienne

    Le taux de participation au premier tour des Municipales s'élève à 47,71% à 17h, soit près de huit points de moins qu'en 2014 à la même heure. Les électeurs ne sont donc pas précipités vers les urnes depuis midi (22,72%). 


  • 15/03/2020 : Municipales - 22,72% de participation dans la Vienne à midi

    Le taux de participation au premier tour des élections municipales s'élève dans la Vienne à 22,02%, soit près de quatre points de plus qu'en 2014 à la même heure (18,02%). C'est très étonnant au regard des appels à l'abstention d'un grand nombre d'électeurs pour cause de passage au stade d'épidémie de Coronavirus. A l'échelle nationale, la participation accuse un net recul (18,38% contre 23,2%). Poitiers suit cette tendance à la baisse (18,61% contre 23,42%). Prochain point à 17h. 


  • 14/03/2020 : Trois nouveaux cas de Coronavirus révélés aujourd'hui

    L'Agence régionale de santé a annoncé en fin d'après-midi vingt-neuf nouveaux de Coronavirus, dont trois supplémentaires dans la Vienne (9 confirmés au total). Il s'agit d'abord d'un homme et d'une femme "dont la situation est en cours d'investigation". Une autre femme, locallisée la veille, est maintenue à domicile mais son état n'inspire pas d'inquiétude selon les autorités. Au total, la Nouvelle-Aquitaine comptabilise 133 cas. 

     


  • 14/03/2020 : Covid-19 - Des bureaux de vote déplacés

    Au regard du contexte sanitaire, qui ne permettait pas de mettre en place les mesures et gestes barrières, des bureaux de vote dans plusieurs communes ont été déplacés, avec l'accord de la préfecture de la Vienne. Ce sera le cas notamment à Buxerolles. Le bureau de vote n°3 initialement installé à la Garderie 1 du groupe scolaire Jean-Marie-Paratte est transféré au gymnase du groupe scolaire Jean-Marie-Paratte. Le bureau de vote n°6 est transféré de la salle omnisports Colette-Besson, avenue de la Liberté, à la salle du dojo Colette-Besson. Quincay, Saint-Martin-l'Ars, Saires et Tholet sont aussi concernées.


  • 14/03/2020 : Coronavirus - Poitiers crée un numéro unique à partir de lundi

    A compter de lundi, les particuliers qui souhaitent bénéficier d'informations sur l'activité des services publics (écoles, crèches, transports...) de Poitiers pourront composer le 05 49 52 35 11. Une vingtaine d'agents seront en charge de leur répondre. Le service sera disponible du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h. A signaler que 8% d'agents de Poitiers et Grand Poitiers atteints de maladie chronique ne travailleront pas à partir du 16 mars. 21% ont par ailleurs demandé à pouvoir garder leurs enfants. Les deux collectivités ont aussi proposé un service de télétravail à tous les agents en capacité d'assurer leurs missions à distance. Une vingtaine s'en sont saisis, sachant que 85% des métiers ne sont pas compatibles... 

    L'accueil des enfants de personnels soignants
    Les crèches municipales étant fermées, Poitiers propose à partir de lundi un mode de garde alternatif à tous les personnels soignants réquisitionnés en raison de l'épidémie de Covid-19. Une quarantaine d'enfants seraient aujourd'hui (le chiffre peut évoluer) concernés et seront gardés, à partir de lundi, par des assistantes maternelles salariées. "La capacité est d'une soixantaine de places", indique le Centre communal d'action sociale. Les parents ne passeront pas la porte du domicile des assistantes maternelles. Dans les écoles de la ville, elles aussi fermées à partir de lundi, l'accueil pour les enfants de personnels soignants sera possible. Le rectorat a envoyé un document pour recenser le nombre d'élèves concernés. Mais à première vue, il s'agirait de moins de sept enfants par groupe scolaire. Il est demandé aux parents concernés d'amener un panier repas lundi. 

    Transports en commun
    A partir de lundi, le réseau de transports publics Vitalis passera à l'heure d'été et des vacances scolaires, les écoles, collèges, lycées et l'université n'étant plus desservis. 

    Rappelons que tous les équipements sportifs et culturels (salles, musées, maisons de quartier....) de Poitiers et Grand Poitiers sont d'ores et déjà fermés, tout comme l'Espace Mendès-France, le Confort moderne... Les chefs de service de Poitiers et Grand Poitiers feront un nouveau point de situation lundi après-midi sur les mesures spécifiques mises en place sur le sujet du Covid-19. Ils se sont réunis ce samedi matin. 

    A lire aussi
    La Vienne s'organise face au Coronavirus 
    Le Cned en première ligne 


  • 13/03/2020 : Fait divers - Chute mortelle pour un motard à Châtellerault

    Ce vendredi après-midi, aux alentours de 15h, le conducteur d'un scooter a effectué une terrible chute alors qu'il circulait rue Joseph-Mergau, à Châtellerault. Dépéchés sur les lieux de l'accident, les secours n'ont pu que constater le décès du jeune homme, âgé de 19 ans. Une enquête de police est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l'accident.


  • 12/03/2020 : Coronavirus - Les entreprises déjà très inquiètes

    Crèches, écoles, collèges et lycées fermés à partir de lundi et jusqu'à nouvel ordre, encouragement au télétravail, rassemblements proscrits, personnes âgées invitées à rester chez elles... Le Président de la République a annoncé ce soir des mesures de coertition très forte pour tenter d'endiguer l'épidémie de Coronavirus qui frappe la France. En revanche, Emmanuel Macron a indiqué que les élections municipales des 15 et 22 mars seraient maintenus. Dans la Vienne (6 cas de Covid-19), ce scénario du pire angoisse les entreprises, réunies cet après-midi à la Chambre de commerce et d'industrie de la Vienne, à Chasseneuil, pour savoir comment tenir pendant cette crise sanitaire. Plusieurs PME de la restauration, du tourisme ou encore de l'événementiel annoncent des chiffres d'affaire en baisse de plus de 70%. Les services de l'Etat ont d'ores et déjà annoncé un report des charges et l'ouverture facilitée de dossiers de chômage partiel pour les entreprises durement touchées par cette crise dont les effets les plus forts sont à venir. Une cellule de veille est à l'oeuvre depuis le 27 février. Contact : Pour faire face, la préfecture de la Vienne a mis en place une cellule d'appui économique dès le 27 février. Contact : pref-appui-economie@vienne.gouv.fr.

    Plus d'infos à venir demain et dans notre prochain numéro. 

     

    Coronavirus : "Dès lundi, les crèches, écoles, collèges, lycées et universités seront fermés jusqu'à nouvel ordre", annonce Emmanuel Macronhttps://t.co/JGt1LDXQZW pic.twitter.com/tFsG1E5s0h

    — franceinfo (@franceinfo) March 12, 2020


  • 12/03/2020 : Basket - Pro B : PB86-Rouen reporté pour cause de Coronavirus

    La Ligue nationale de basket vient finalement de reporter tous les matchs de la 24e journée de Pro B prévus ce week-end. Cette décision intervient afin de limiter les risques de propagation du Coronavirus. Le PB86 ne jouera donc pas contre Rouen à domicile samedi soir. La Jeep Elite est également concernée. Hier, la LNB avait statué sur un report des rencontres se jouant entre les 16 et 31 mars, mais a finalement pris une mesure plus radicale après concertation avec les clubs. La ligue américaine (NBA), l'Euroleague et la Fiba ont également suspendu leurs compétitions jusqu'à nouvel ordre. Dans un autre registre, l'Open de tennis de Poitiers a lui aussi été annulé. Les qualifications devaient démarrer dimanche. 


  • 11/03/2020 : Coronavirus : les événements reportés ou annulés

    Les conséquences du Covid-19 continuent de se faire sentir dans le monde du sport et de la culture. Ainsi, Poitiers Jeunes a annoncé l'annulation du carnaval qui devait se tenir le 18 mars. Le semi-marathon de Châtellerault (13 avril) est aussi annulé, tout comme les Foulées loudunaises (5 avril). Par ailleurs, si le Poitiers Basket 86 jouera bien samedi face à Rouen, pour le compte de la 24e journée de Pro B, ce ne sera pas le cas la semaine prochaine contre Nantes (18 mars) ou à Blois (29 mars). La Ligue nationale de basket a décidé de reporter les journées de championnat devant se dérouler entre les 16 et 31 mars. Le championnat devrait reprendre le 3 avril. 


  • 11/03/2020 : Coronavirus - Deux nouveaux cas confirmés dans la Vienne, 19 en Nouvelle-Aquitaine

    L'Agence régionale de santé (ARS) vient de livrer les derniers chiffres de personnes atteintes du Coronavirus. Deux cas positifs supplémentaires sont recencés aujourd'hui dans la Vienne (dix-sept en Nouvelle-Aquitaine), en plus des quatre déjà dévoilés au cours des jours précédents. "Il s’agit d’un homme de retour d’un séjour en Egypte qui est hospitalisé. L’autre est un soignant pour lequel une investigation en lien avec le CHU Poitiers est en cours pour recenser les personnes contacts et mettre en place les mesures de gestion appropriées", indique l'ARS. Selon nos confrères de France Bleu Poitou, le médecin du CHU de Poitiers était intervenu en début de semaine auprès de détenus du centre pénitentiaire de Vivonne. D'où une mesure de confinement pour tous ceux qui ont été en contact avec lui. 


  • 11/03/2020 : Une grève aujourd'hui à La Nouvelle République

    Le SNJ et SNJ-CGT appellent les journalistes de La Nouvelle République à se mettre en grève ce mercredi 11 mars. Les deux organisations syndicales s'opposent à un plan de la direction baptisé "Cap 2023", "qui prévoit le non remplacement d'une centaine de départs à la retraite, soit un quart des effectifs (tous métiers confondus), dont 20 à 30 journalistes. Pour la rédaction, le plan vise un regroupement du secrétariat de rédaction (aujourd'hui assuré dans cinq départements) au siège à Tours, et la fermeture de plusieurs bureaux détachés." Les élus syndicaux dénoncent "l'éloignement du terrain, les mutations non désirées, la baisse de qualité du contenu journalistique" à venir. 


  • 10/03/2020 : Volley/coupe de France - Le Final four à Toulouse reporté

    "Face à la crise du Covid-19 la FFvolley a été sollicitée ce jour par les clubs organisateurs des Final 4 des Coupes de France professionnelles pour reporter la compétition. Le Bureau Fédéral a décidé d’accepter leur demande..." Par un communiqué laconique sur les réseaux sociaux, la Fédération française a officialisé le report du Final four de la coupe de France qui devait se dérouler vendredi et samedi à Toulouse. Le Stade poitevin devait affronter le club local, l'autre demi-finale opposant Tours à Paris. La compétition pourrait se dérouler les 16 et 17 mai.


  • 10/03/2020 : Basket/Pro B - Le PB86 s'incline à Aix-Maurienne (74-86)

    Le Poitiers Basket 86 a subi une nouvelle défaite, ce soir à Aix-Maurienne, pour le compte de la 23e journée de Pro B (74-86). Les Poitevins ont subi la loi des Savoyards en première période (32-45), avant de revenir à six points à la 36e minute. Hélas, Ramseyer (30pts) et ses coéquipiers ont placé une nouvelle accélération qui a laissé la lanterne rouge sur place. Prochain match ce samedi, à domicile, face à Rouen. Coronavirus oblige, la salle Jean-Pierre-Garnier ne pourra pas accueillir plus de 1 000 personnes. Les abonnés grand public, partenaires en possession d’un abonnement et spectateurs munis d'un billet pour le match, acheté en amont de la décision de dimanche soir, sont prioritaires pour accéder au match. La billetterie en ligne a été fermée lundi matin. 


  • 10/03/2020 : Coronavirus - A Poitiers, vigilance renforcée pour les élections municipales

    Face à la propagation du Covid-19, la Ville de Poitiers a pris les dispositions nécessaires pour faire face à d'éventuels cas en suivant les recommandations de l'Agence régionale de santé (ARS). Et notamment en vue du premier tour des élections municipales dimanche. Ainsi, un protocole d'entretien des 52 bureaux de vote a été mis en place et sera réalisé toutes les heures (entre autres, les stylos seront nettoyés régulièrement). Chaque bureau sera équipé de gel hydoralcoolique, d'un aérosol désinfectant avec une efficacité bactéricide, fongicide et virucide, d'un produit de nettoyage détergent/désinfectant, de chiffons de ménage, gants, savons et essuie-mains à usage unique, ainsi que d'une trousse contenant des gants et masques chirurgicaux si besoin. Par ailleurs, les sanitaires seront fléchés tandis que des affiches rappelleront les gestes barrière et règles de précaution. Le maire de Poitiers Alain Claeys a profité de cette communication pour en appeler à la responsabilité de chacun, et particulièrement à un strict respect des consignes au sein des Ehpad. "C'est un objectif de santé publique. Un résident ne peut recevoir qu'une personne dans sa chambre par jour. Mais c'est difficile à faire comprendre aux familles, déplore l'édile. Je me fais seulement le porte-parole des personnels (...) Il faut que nos citoyens soient responsables. Respecter les consignes est primordial."


  • 10/03/2020 : Agression à Poitiers - La police recherche un témoin

    Une agression a été commise le 27 février vers 19h dans le quartier Rivaud, entre les rues du 125e régiment d'infanterie et saint Grégoire. Une enquête a été ouverte par la police nationale, qui lance un appel pour retrouver une femme qui aurait pu être témoin de la scène. Contact : 05 49 60 60 60. 


  • 10/03/2020 : Coronavirus - La Gamers assembly annulée, le Hors série d'Au fil du son aussi

    Coronavirus oblige, les rassemblements de plus de 1 000 personnes en France sont désormais interdits en France. Par voie de conséquence, cinq événements majeurs qui devaient se tenir dans les jours à venir à Poitiers et les environs sont annulés : le Hors série d'Au fil du son prévu jeudi et vendredi, la grande braderie d'Emmaüs (27-29 mars) ou encore la Gamers Assembly, grand'messe du jeu vidéo pendant le week-end de Pâques. Elle pourrait être reportée à la rentrée. A noter aussi que la Foire vins & miels de Jaunay-Marigny n'aura pas lieu samedi et dimanche, tout comme le Poitou Bière festival (28-29 mars). Les répercussions sur les entreprises de l'événementiel ou de la restauration sont d'ores et déjà palpables. 

    Pour faire face, la préfecture de la Vienne a mis en place une cellule d'appui économique dès le 27 février. Composée de représentants de la Direction départementale des finances publiques, de la Directte, de la Banque de France, de l'Urssaf, de la Mutalité sociale agricole et des chambres consulaires, la cellule se réunit une fois par semaine. "Tout acteur économique qui souhaite signaler les difficultés qu'il rencontre et solliciter un appui peut se signaler par courriel à pref-appui-economie@vienne.gouv.fr.


    Mise à jour 13h15
    L'Agence régionale de santé indique qu'une quatrième personne a été testée positive au Covid-19 dans la Vienne. Il s'agit d'une femme de retour de Bretagne, dont l'état n'inspire pas d'inquiétude. Elle est maintenue à domicile avec suivi médical. Le décompte réalisé par les autorités fait état de 55 cas avérés en Nouvelle-Aquitaine. 

     


  • 10/03/2020 : Basket/Pro B - Le PB86 en appel à Aix-Maurienne

    Les journées s'enchaînent pour le Poitiers Basket 86, qui jouera ce soir à Aix-Maurienne dans un contexte sanitaire particulier. Coronavirus oblige, le 16e de Pro B accueillera la lanterne rouge dans une halle Marlioz limitée à 900 places. Après la claque reçue à la maison des mains de la JA Vichy-Clermont (60-94), Tchouaffé et consorts doivent absolument réagir. Les Savoyards ne sont pas non plus au mieux puisqu'ils restent sur six revers consécutifs et se rapprochent dangereusement de l'ascenseur qui mène à la Nationale 1. Ils s'étaient imposés 88-72 à Poitiers peu avant Noël. Ronald March, Théon Léon, Ilari Seppala seront à surveiller de très près. 


  • 09/03/2020 : Coronavirus : deux nouveaux cas dans la Vienne

    L'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine fait état de dix nouveaux cas de Coronavirus entre hier et aujourd'hui. Deux cas ont été recensés dans la Vienne. "Il s’agit d’un homme et d’une femme d’un même foyer ayant été en contact avec un cas connu à Versailles", indiquent les autorités. Ils s'ajoutent au premier patient détecté dimanche dans le département. Au total, 40 cas ont été répertoriés en Nouvelle-Aquitaine.

    Lien vers le compte Twitter de l'ARS Nouvelle-Aquitaine.


  • 08/03/2020 : Coronavirus : premier cas identifié dans la Vienne

    Treize nouveaux cas de Coronavirus ont été repérés dans la région depuis hier, dont un premier dans la Vienne "en lien avec un cas déjà connu". "L'origine de la contamination a été identifiée pour l'ensemble des cas", précise l'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine dans son point de situation quotidien. Cette personne, dont l'ARS ne précise ni l'âge ni le sexe, a été prise en charge au CHU de Poitiers. Cela porte à 29 le nombre de cas confirmés dans la région. L'ARS rappelle quelques consignes simples pour se protéger du Coronavirus : se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude, saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades et utiliser des mouchoirs à usage unique.


  • 08/03/2020 : Hand – N2F : Poitiers bloque encore face à Bléré (22-31)

    Les féminines de Grand Poitiers ont concédé une cinquième défaite consécutive en championnat face à une équipe moins bien classée de Bléré (22-31). Le Poitevins ont bien résisté jusqu'à la mi-temps (12-13) avant de lâcher progressivement dans la seconde partie du match. Leur dernière victoire remonte désormais au 19 janvier. Prochain match samedi 14 mars contre Cognac à la maison.


  • 08/03/2020 : Foot – N3 : Poitiers crucifié dans les arrêts de jeu par Lège-Cap Ferret (2-3)

    Les Poitevins ont subi une cruelle défaite ce soir face à Lège-Cap Ferret (2-3). Après avoir ouvert le score grâce à Cambrone (36e), ils ont été rejoints à la 64e sur un but de Zekovic. Mignon a permis aux visiteurs de prendre l’avantage (69e) avant de Zinga ne donne la possibilité à Poitiers de revenir au score (2-2 à la 80e). Le match aurait pu se terminer ainsi, mais Mignon, encore lui, est venu crucifier les Poitevins dans les arrêts de jeu (90e). Dimanche prochain, Poitiers se déplacera à Pau qui n’a pas joué hier. Tout comme Chauvigny d’ailleurs, à cause d’un terrain détrempé. En revanche, Châtellerault a bien reçu Mérignac et s’est incliné (0-1).


  • 08/03/2020 : Hockey/Playoffs (1/8e finale aller) : Poitiers s’impose à Briançon (5-2)

    Les Poitevins ont fait un grand pas vers les quarts de finale de playoffs ce soir. Les hommes de Franck Fazilleau ont dominé la réserve de Briançon (2-5). Les Dragons ont maîtrisé cette rencontre malgré les onze heures de route nécessaires pour aller dans les Hautes-Alpes et la qualité de jeu de leur adversaire. Le match retour de huitième de finale de D3 est prévu le 21 mars à 18h30 à la patinoire de Poitiers.


  • 08/03/2020 : Volley – Ligue A : Poitiers s’offre le derby face à Tours (3-2)

    Tours est dans une mauvaise passe actuellement. Avec une défaite surprenante face à Toulouse (0-3) fin février, les leaders du classement de Ligue A se sont inclinés ce soir contre Poitiers (2-3). Le match semblait pourtant plier pour les Tourangeaux qui ont mené avec deux sets d’avance. Mais les hommes de Brice Donat ont su sonner la révolte et retourner la situation jusqu’au tie-break remporté sur le fil (25-21, 25-19, 23-25,  19-25, 13-15). Reste désormais à confirmer le 20 mars face à la lanterne rouge, Nice.


  • 07/03/2020 : Musique - Tremplin jeunes talents : trois groupes pour une finale ce soir à R2B

    Qui rejoindra Laf en finale du tremplin jeunes talents de Vouneuil-sous-Biard ? La seconde demi-finale se déroulera ce soir à la salle R2B en partenariat avec Le 7. Trois groupes se produiront sur scène pour tenter de décrocher leur place : Cumbersome, Bertily ainsi que Mag et les Bluesmen. L'ambiance sera pop-rock-blues. Rendez-vous dès 20h30. Entrée : 2€.


  • 06/03/2020 : Basket/Pro B - Le PB86 encore humilié à domicile

    Lanterne rouge de Pro B, le Poitiers Basket a encaissé une nouvelle défaite, très lourde, ce soir à domicile face à Vichy-Clermont (60-94). Après cinq minutes correctes, les Poitevins ont encaissé un 28-0 rédhibitoire à cheval sur les premier et deuxième quart-temps (27-60 à la pause). La suite du match ne fut qu'un long chemin de croix pour une équipe démobilisée. Prochain match mardi à Aix-Maurienne, avant la réception de Rouen samedi 14 mars. 


  • 05/03/2020 : Coronavirus : une Deux-Sévrienne transportée au CHU de Poitiers

    Trois nouveaux cas de patients atteints du Covid-19 ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, deux dans le Lot-et-Garonne et un autre dans les Deux-Sèvres. "L'état de santé de cette femme n'est pas préoccupant", précise l'Agence régionale de santé dans son point de situation quotidien. Cette patiente doit être transférée dans la journée au CHU de Poitiers, établissement de référence, pour une surveillance médicale. "Une enquête est actuellement en cours pour déterminer l'origine de sa contamination et identifier les cas contacts", ajoute l'ARS. C'est la seule hospitalisée à ce jour à Poitiers. Le précédent patient est sorti du CHU mardi.


  • 04/03/2020 : Une femme coincée sous un TGV en gare de Châtellerault

    Un incident aussi rare que spectaculaire s'est produit peu avant midi en gare de Châtellerault. Pour une raison encore inconnue, une femme s'est retrouvée coincée sous un TGV. Le train a dû être levée à l'aide d'une grue pour que les sapeurs-pompiers puissent secourir la victime, en lien avec une équipe du Smur. La victime, grièvement blessée, a été transportée vers le CHU de Poitiers. 


  • 04/03/2020 : Coronavirus : le patient du CHU de Poitiers est sorti

    Le patient atteint du Coronavirus, hospitalisé au CHU de Poitiers depuis le 28 février, est sorti hier "en bonne santé", indique l'Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine dans son point de situation quotidien. Les prélèvements effectués ont confirmé sa guérison. Originaire de Charente-Maritime, cette personne avait contracté la maladie lors d'un séjour à Creil dans l'Oise, l'un des principaux foyers d'infection identifiés en France.


  • 01/03/2020 : Réforme des retraites : des manifestants à Châtellerault contre l'usage du 49-3

    Une centaine de manifestants, dans les rangs desquels des membres de la CGT et des Gilets jaunes, se sont retrouvés à Châtellerault en début d'après-midi, ce dimanche, au niveau du kiosque situé boulevard Blossac, puis devant la permanence du député. Ils ont voulu réagir après l'annonce par le Premier ministre Edouard Philippe, ce samedi, du recours à l'article 49-3  de la Constitution concernant la réforme des retraites débattue depuis plus d'une douzaine de jours à l'Assemblée nationale. Via le 49-3, le texte est  adopté en première lecture et va désormais être soumis au vote du Sénat.


  • 01/03/2020 : Volley/N2F - Le CEP Saint-Benoît l'emporte

    Le CEP Saint-Benoît qui recevait Neuville ce dimanche, dans le cadre du championnat de volley de Nationale 2, s'est imposé en trois sets : 25-17, 25-17 et 25-17. Les volleyeuses poitevines sont toujours deuxièmes de leur poule derrière l'USM Malakoff. Elles se rendront à Mérignac le 15 mars.


  • 01/03/2020 : Météo - Alerte aux vents violents dans la Vienne

    Météo France a classé le département de la Vienne en vigilance orange ce dimanche. La dépression Léon qui sévit au large de la Vendée devrait se traduire par des vents violents dans le département, avec des précipitations orageuses parfois soutenues. Météo France conseille de limiter ses déplacement ou, à défaut, la vitesse sur route et autoroute.


  • 01/03/2020 : Hockey-sur-glace/D3 - Le Stade poitevin confirme

    Dans le cadre des playoffs de D3, les joueurs du Stade poitevin hockey club ont confirmé ce samedi la victoire décrochée à l'aller face à Annecy 2. Il se sont imposés à domicile face au club alpin sur le score de 10-7, lors de ce match d'interclassement.


  • 01/03/2020 : Handball/N2F - Nouvelle défaite des féminines de Grand Poitiers

    Les handballeuses de Grand Poitiers ont essuyé une 6e défaite ce samedi à domicile face à Angers-Pont-de-Cé. Elles se sont inclinées 25-27. Elle affronteront Blère-Val de Cher le 7 mars, dans le cadre de la 16e journée du championnat de Nationale 2.


Programmes de Cinéma Place publique Comme des rois Les Aventures de Robin des Bois


Les dépêches

01/04/2020
Basket/Pro B - La Ligue suspend encore le championnat Lire la suite
01/04/2020
Confinement et sport : un webinaire grand public pour réfléchir ensemble Lire la suite
31/03/2020
Grand Poitiers veut créer un fonds de solidarité « Coronavirus » de 1,5M€ Lire la suite
31/03/2020
Covid-19/Solidarité : la psychiatrie adulte du CH Laborit lance un appel pour obtenir des masques Lire la suite
31/03/2020
Alimentation : une plateforme régionale pour relier producteurs et consommateurs Lire la suite
30/03/2020
Châtellerault : une ligne téléphonique dédiée à l'aide aux courses Lire la suite
29/03/2020
Basket - La Fédération annonce la fin de la saison chez les amateurs Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques