Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes


Archives - L'image du jour

602 enregistrements « < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 > »

  • 18/12/2018

    "Approchez-vous, approchez-vous, je ne mords pas !" Tout sourire, Ségolène Royal s'est pliée en fin d'après-midi à une séance de dédicace de son livre "Ce que je peux enfin vous dire" (éditions Fayard), dans les locaux de la librairie Gibert-Joseph, à Poitiers. Une trentaine de personnes attendaient l'ancienne ministre de l'Ecologie. Aux dires de ses proches, l'ex-présidente de la Région Poitou-Charentes reçoit un "très bon accueil partout où elle passe". De Rome à Bruxelles, en passant par Paris, Montpellier, Lyon, Nantes (demain) ou Strasbourg (jeudi), Ségolène Royal a prévu de se plier à l'exercice de la rencontre avec ses lecteurs dans plus d'une vingtaine de villes.


  • 17/12/2018

    Triste image ce matin que celle de la Main jaune calcinée. L'oeuvre de Francis Guyot, installée sur un rond-point départemental au nord de Châtellerault depuis 2010, a été victime d'un incendie hier soir. Les flammes ont largement entamé la structure  de plus de vingt mètres et noircie cette main, symbole du travail ouvrier dans la ville depuis des siècles. Samedi, une délégation de Gilets jaunes s'était rendue à la permanence du député Nicolas Turquois. "Nous espérons avoir un rendez-vous cette semaine pour parler de ce qu'il s'est passé mais aussi donner nos doléances", expliquait ce matin "Plume", l'une des Gilets jaunes châtelleraudais, abasourdie par le spectacle de désolation de la Main jaune. "Nous sommes aussi, sinon plus tristes que tous les Châtelleraudais. A cause d'une poignée de casseurs, nous finissons mal. Ils ont aussi brûlé nos cabanes. La Main jaune, c'était notre endroit, là où nous nous sommes bagarrés pendant des semaines..." Les Gilets jaunes avaient été priés de lever le camp pour ce lundi matin et avaient commencé hier à déconstruire leurs cabanes. "Quand mon fils m'a envoyé la vidéo hier soir, je n'y croyais pas, explique Thierry. Je me suis rendu sur les lieux, à la rencontre du maire, du commissaire de police et de l'artiste. Je leur ai présenté des excuses au nom des Gilets jaunes. Aujourd'hui nous allons continuer le mouvement mais nous avons perdu notre emblème. Il faut que ceux qui ont fait ça soient identifiés pour que l'on soit blanchis et que l'on puisse continuer le mouvement avec fierté." En attendant, le site a été sécurisé par les forces de l'ordre et une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de l'incendie. Selon les premières constatations, la piste criminelle serait privilégiée.


  • 15/12/2018

    Ce dimanche, de 16h à 19h, c'est Noël aux manettes à l'espace Mendès France, à Poitiers. Dans le planétarium, l'association Neocortex vous propose de vivre plusieurs expériences ludiques à gameplays asynchrones, chacune des trois équipes qui seront constituées ayant des moyens d’interventions musicales qui leur seront propres. Ainsi se « confronteront » au public équipé de dispositifs interactifs connectés (smartphones, par ex.), des musiciens sur scène ainsi que des joueurs Néocortex équipés de manettes ou de claviers. Ces expériences qui seront créées sur mesure mettront en œuvre les nombreuses facettes du jeu multijoueur. Les modes de jeu pourront ainsi être collaboratifs, voire compétitifs au sein d’une même équipe. D'autres ateliers et expositions attendent les visiteurs, tout l'après-midi, sur le site (entrée gratuite).


  • 15/12/2018

    Le Moulin de Chitré, à Vouneuil-sur-Vienne, devient Moulin enchanté jusqu'au 22 décembre. Pour la première fois, l'office de tourisme de Grand Châtellerault l'a paré de ses habits de fête et invite les visiteurs à une pause hors du temps, dans la magie de Noël. Replongez dans la douceur des Noëls d'antan les mercredi, samedi et dimanche, de 14h30 à 17h30. Découvrez l'atelier du Père Noël et ses lutins, prenez le temps d'écouter un conte ou de profiter du charme de jeux en bois, le tout dans les parfums savoureux de la canelle et du chocolat chaud. Un goûter est servi chaque après-midi d'ouverture. Entrée : 4€ ; gratuit jusqu'à 3 ans.


  • 14/12/2018

    Ce vendredi après-midi, une quarantaine de chefs d'entreprise de la zone commerciale de Poitiers-Sud sont allés à la rencontre de plusieurs Gilets jaunes pour amorcer le dialogue. Depuis le début du mouvement social, mi-novembre, les commerçants souffrent d'une forte baisse d'activité. Ils ont souhaité en faire part aux manifestants afin de réfléchir ensemble à une « trêve de Noël ». Sous l'oeil des forces de police, la rencontre s'est déroulée sans heurts, même si le ton est parfois monté. Des Gilets jaunes suggèrent aux commerçants de les accompagner, un samedi, sur le rond-point. « On comprend le mouvement mais on ne peut pas se permettre de participer », répond un commerçant de la zone. Un autre : « On n'est pas différent de vous, mais vous vous trompez de cible ! » Pour Vlad (pseudo), Gilet jaune sur le dos, « les gens ne viennent pas parce qu'ils n'ont plus de pouvoir d'achat ». Au bout d'une heure, les commerçants se sont retirés sans qu'aucune réelle sortie de crise n'ait été trouvée. « Un dialogue de sourds », soupirent plusieurs d'entre eux. Les Gilets jaunes, eux, ont réinvesti le rond-point du McDonald's.


  • 14/12/2018

    Les agriculteurs de la Vienne sont allés à la rencontre d’Agnès Buzyn ce vendredi matin, au Palais des congrès de Chasseneuil-du-Poitou, où la ministre des Solidarités et de la Santé assistait aux assises hospitalo-universitaires. Dans le calme, une vingtaine de tracteurs, venus de tout le département, se sont stationnés devant le bâtiment de verre. Une délégation d’agriculteurs, parmi lesquels le président et la secrétaire générale de la FDSEA, Romain Martineau et Céline Bois, ainsi que le président des Jeunes agriculteurs Henri Surreaux, a été reçue par la cheffe de cabinet de la ministre et la préfète. Ils ont pu exprimer leur rejet total du texte sur la hausse de la redevance pour pollution diffuse (jusqu’à 40% pour certains produits) qui doit être étudié dans la nuit de lundi à mardi au Parlement. « On nous l’impose, c’est inacceptable ! Il faut nous laisser le temps de nous adapter, explique Romain Martineau. Aujourd’hui les produits phytosanitaires les plus dangereux ont été retirés du commerce. Nous ne sommes pas contre une réduction, mais on doit pouvoir prendre soin de nos plantes pour avoir une agriculture de qualité. » Les agriculteurs, qui avaient un peu plus tôt déversé du fumier devant la permanence du député Sacha Houlié, dénoncent également « l’agribashing ».


  • 14/12/2018

    Ce vendredi, le Palais des congrès du Futuroscope accueille les 16es Assises nationales hospitalo-universitaires. Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation étaient présentes, ce matin, pour commenter le rapport « CHU de demain » remis par les présidents des six conférences hospitalo-universitaires. Agnès Buzyn a assuré que « nous allons travailler sur la base de ces propositions pour proposer une feuille de route pour les CHU, dans quelques mois. Et j’espère qu’aux prochaines Assises, nous serons en mesure de leur proposer un nouveau modèle ». Recherche, enseignement, soins… Plusieurs thématiques ont été abordées lors de cette table ronde. Les deux ministres en ont profité pour répondre à quelques sujets d’actualité. La pénurie de vaccins en Nouvelle-Aquitaine ? « C’est la première année que la France épuise tout son stock de vaccins (…) On est victime du succès. Nous allons essayer de faire venir d’autres doses de vaccin », a confié Agnès Buzyn. L’augmentation des frais de scolarité pour les étudiants extra-communautaires ? « Ce sont 350 étudiants internationaux qui sont formés aujourd’hui dans nos établissements, grâce à l’argent public, a rappelé Frédérique Vidal. C’est très important que ceux d’entre eux qui seront en capacité de participer au coût de leur formation à hauteur d’un tiers du coût nous permettent d’avoir un meilleur accueil et plus d’attractivité pour les étudiants. »


  • 13/12/2018

    A l"initiative du Mouvement européen 86, le cinéma Les 400 Coups, à Châtellerault, propose ce soir (20h30) la diffusion du documentaire "Exilés". "Exilés" confronte l’Europe à sa mémoire face à la crise des réfugiés. Une caméra remonte la route des Balkans d’Angleterre jusqu’aux frontières turques, à la rencontre de la « majorité silencieuse » d’européens directement confrontés à cet afflux de migrants. Guerres mondiales, guerre froide, guerres balkaniques, leurs confidences font écho aux parcours des réfugiés actuels", indique le Mouvement européen. La réalisatrice Margaux Chouraqui sera présente pour répondre aux questions des spectateurs.


  • 13/12/2018

    Une soixantaine d’avocats du barreau de Poitiers ont manifesté en fin de matinée contre le projet de réforme de la Justice 2018-2022 porté par la ministre Nicole Belloubet. « Belloubet, si tu savais, ta réforme où on se la met… » Les professionnels du droit ont défilé de la rue Magenta jusqu’à la préfecture de la Vienne avec un slogan explicite. Ils entendent infléchir les positions de la Chancellerie, alors que le projet est aujourd’hui examiné en seconde lecture à l’Assemblée nationale. « Nous nous battons pour que les gens puissent continuer à avoir un juge près de chez eux, indique l’ancienne bâtonnière Françoise Artur. S’il faut que j’aille plaider un divorce à Bordeaux, ce ne sera pas le même coût pour le justiciable. On touche aussi à la défense des mineurs. Il y a dans ce pays un pacte social qui fait qu’on ne juge pas les mineurs comme des adultes. L’Assemblée nationale a décidé de renvoyer au gouvernement la réforme de la défense des mineurs. Ce n’est pas possible ! » Les avocats dénoncent, au-delà, « une véritable réforme rampante de la carte judiciaire, par l'expérimentation hasardeuse d'une spécialisation des Cours d'appel et des TGI, par la fusion du tribunal d’instance et du TGI, qui influencera immédiatement l'environnement de vie et de travail des magistrats, des Avocats et des justiciables, sans qu'aucune étude d'impact n'ait été menée ». Comme dans d’autres barreaux, le Conseil de l’ordre des avocats de Poitiers a choisi de mener une grève totale des audiences ce mercredi.


  • 11/12/2018

    Près de quatre cents maires, adjoints et présidents d’intercommunalités sont réunis aujourd’hui, au palais des congrès du Futuroscope, à l’initiative de la Banque des territoires, une filiale de la Caisse des dépôts. Dans le cadre des Rencontres cœur de ville, ils échangent sur les actions à mener pour revitaliser leurs centres-villes. 222 communes françaises, dont Poitiers et Châtellerault, sont concernées par le dispositif. Elles bénéficieront d’une enveloppe de 5 milliards d’euros sur cinq ans pour mener à bien des projets. Le ministre des Collectivités territoriales Sébastien Lecornu est venu leur apporter son soutien. « Sur 2019, 1 500 actions matures et prêtes à démarrer ont été identifiées, pour un engagement financier de 70M€ », a-t-il indiqué. L’ancien président du Conseil général de l’Eure s’est notamment félicité du changement de méthode. « Nous ne sommes plus dans des appels à projets conçus depuis Paris et dans lesquels les élus doivent rentrer de force. L’Etat est désormais maître-tailleur. Ce dont notre pays a besoin aujourd’hui, c’est de faire péter quelques cloisons ! » Urbanisme, habitat, commerce, déplacements… Le programme Action cœur de ville mêle de nombreux sujets.


  • 08/12/2018

    Plus d'un millier de personnes ont marché  pour le climat cet après-midi dans les rues de Poitiers. Parti de Blossac, le cortège a  fait une halte devant la mairie, place Leclerc. Une partie des manifestants, munis de carrés  de papier, ont formé  le ruban  vert symbole d'une justice climatique et social. Quelques gilets jaunes s'étaient glissés  dans les rangs du cortège  qui a ensuite gagné  Notre-Dame, accompagné par la Batucada festive des élèves  de Sciences Po, et aux cris de "des actions pour le climat, pas de blabla !", "on est plus chaud, plus chaud que le climat !"... "Je suis très heureux qu'il y ait autant de monde, cela montre aux collectivités et au gouvernement qu'il est urgent d'entamer la transition  énergétique, confiait  Raphaël  Melin, le porteur du mégaphone. Le Plan énergie climat est la déclinaison locale qui doit permettre des actions sur le terrain." Un appel à une nouvelle mobilisation a été  lancé pour le mercredi 19 décembre, place de la Préfecture (horaire non défini) pour réagir à  la signature  du Schéma d'aménagement  et de gestion de l'eau qui doit être réalisée ce jour-là.


  • 07/12/2018

    Le Caen Basket Calvados accueille, ce soir, le Poitiers Basket 86 dans le cadre de la 8e journée de Pro B. La lanterne rouge n'a gagné qu'un seul de ses sept premiers matchs et aura donc une pression maximale sur les épaules. Le PB, lui, n'est pas beaucoup mieux loti mais pourra compter sur le renfort de son nouveau meneur de jeu américain Brandon Brown. Plus d'infos ici.


  • 06/12/2018

    Plusieurs centaines de lycéens ont manifesté ce jeudi matin à Châtellerault. Le mouvement a commencé au lycée Branly dès 9h, puis s'est déplacé vers le lycée Berthelot. Les élèves, encadrés par une poignée de Gilets jaunes et sous le regard vigilant de la police et de la gendarmerie, ont ensuite gagné le kiosque situé boulevard Blossac, en centre-ville de Châtellerault, avant de faire en cortège un tour de l'esplanade. "Parcours Sup", "pour soutenir les Gilets jaunes", "Macro démission"... ? On entendait différentes motivations dans les rangs des jeunes manifestants qui ont hésité à bloquer la mairie, à prêter main forte aux Gilets jaunes à Auchan ou à la Main jaune, avant de s'en retourner devant le lycée Berthelot en toute fin de matinée.


  • 04/12/2018

    Ce mardi, Christophe Honoré est de passage au Tap, à Poitiers. L'écrivain, metteur en scène et réalisateur y anime une « Leçon de cinéma », autour de son dernier film Plaire, aimer et courir vite, dans le cadre du Poitiers Film Festival. Cet échange avec le public a pour thème la transmission, laquelle est très prégnante dans les oeuvres du cinéaste breton. Et notamment dans sa dernière pièce de théâtre, Les Idoles, qui sera jouée du 12 au 14 décembre prochain, au Tap. La programmation du Poitiers Film Festival, elle, se poursuit jusqu'au 7 décembre.


  • 03/12/2018

    Le Comité de soutien à Mercy Okotie s'est réuni ce lundi devant les grilles de la préfecture afin de dénoncer une nouvelle fois la situation de cette jeune Nigériane de 23 ans, placée en centre de rétention à Toulouse depuis le 9 novembre. Enrôlée dans un réseau de prostitution alors qu'elle croyait avoir trouvé un emploi de coiffeuse en Europe,  sans papiers -qui lui ont été confisqués en Lybie-, la jeune femme victime de la traite humaine s'est  retrouvée à Poitiers au terme d'un parcours plus que chaotique. Elle s'est alors tournée vers l'association Les Madeleines. Hier, son comité de soutien a remis à la préfecture la pétition de près de 6 000 signatures mise en ligne (mercylibre.wesign.it) depuis la mi-novembre et demandant sa libération.


Programmes de Cinéma Cassandro, The Exotico ! Diamantino L'Île aux chiens // en version française


Les dépêches

18/12/2018
Basket/Pro B - Orléans donne la leçon au PB86 (111-85) Lire la suite
18/12/2018
Tennis de table - Le Poitiers TTACC 86 tombe contre Metz (0-3) Lire la suite
18/12/2018
La Main jaune démantelée à partir de demain Lire la suite
18/12/2018
Justice - Les avocats du barreau de Poitiers à nouveau en grève, mercredi Lire la suite
18/12/2018
Banque alimentaire : une collecte prometteuse Lire la suite
17/12/2018
Basket/Pro B - Sacré défi pour le PB86 à Orléans Lire la suite
16/12/2018
La Main jaune en feu à Châtellerault Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques