Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes



Enquête


CES :

Las Vegas, terre de conquêtes

Mecque mondiale de l’innovation technologique, le Consumer electronic show de Las Vegas attire les pépites françaises comme un aimant. Domalys y participera pour la seconde fois, du 8 au 12 janvier 2019, avec des résultats déjà tangibles.

Qu’on le veuille ou non, c’est là-bas que ça se passe. La Région a reçu le message cinq sur cinq et ralliera Las Vegas, début janvier, avec vingt-huit entreprises dans ses valises, dont quatorze s’afficheront sur l’espace Eureka Park Nouvelle-Aquitaine. La collectivité a dégagé un budget de 360 000€ pour aider ses pépites à se faire une place au soleil du Nevada. Au fil des années, le Consumer electronic show est devenu le rendez-vous incontournable des entreprises « iT » du monde entier. Hors Etats-Unis, la France est le premier pays représenté sous la bannière French Tech. Un label, une marque déposée qui attire l’œil et les prospects.

« J’ai pu m’en rendre compte sur place, confirme Maximilien Petitgenet, directeur associé de Domalys au côté d’Arnaud Brillaud. L’entreprise, installée à Fontaine le Comte, sera la seule à refaire le voyage là-bas avec pas moins de cinq collaborateurs. Il faut dire que sa première participation, en 2018, lui a ouvert les portes du marché américain en grand. Sa lampe connectée Aladin, destinée à prévenir des aidants en cas de chute d’une personne âgée (*), a tapé dans l’œil de plusieurs distributeurs et directeurs de maison de retraite. « Le CES et les visites effectuées avant et après dans des établissements (jusqu’à San Francisco, ndlr) ont généré des contacts, puis des contrats », se réjouit le spécialiste de la silver économie.

Une filiale déjà créée

La première maison de retraite à s’équiper d’Aladin se situe à Washington, elle a commandé vingt modèles. Un autre revendeur californien s’est engagé à distribuer le produit breveté et des « discussions avancées » ont lieu avec un troisième en Caroline du Nord. Bref, en onze mois, la TPE a fait un pas de géant, dont le prolongement naturel consiste à créer une filiale -Domalys Corp- et à dépêcher une collaboratrice sur place. « C’est essentiel pour répondre aux besoins du terrain et comprendre pourquoi Aladin fonctionne. Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, une place en maison de retraite coûte en moyenne 97 000€ et qu’une chute d’un résident peut amener à un procès, dont la transaction à l’amiable coûte en général 400 000$. Du coup, les gestionnaires de maisons de retraite cherchent par tous les moyens à faire de la prévention… »

Pour sa deuxième participation au CES, la startup de 24 collaborateurs (1,8M€ de CA en 2018) aura l’honneur de recevoir un Award dans le catégorie « Smart home ». Pas négligeable sur le plan de la com’ et de la reconnaissance vis-à-vis des autres acteurs de la French Tech. Pour l’anecdote, c’est à Las Vegas que Domalys a noué des contacts avec le PDG d’Arkéa, une filiale du Crédit Mutuel qui assure désormais une partie de la téléassistance des lampes Aladin. 

(*) Aladin propose aussi et surtout un éclairage sur mesure la nuit aux personnes âgées grâce à des capteurs de mouvements, ainsi qu’une analyse des données de sommeil.

 

Arnault Varanne le 26/12/18

DR Doma
Programmes de Cinéma Funan Green book J'veux du soleil

Publicité

Les dépêches

21/03/2019
Formation - De l'or et un voyage à New York pour les apprentis maçons Lire la suite
21/03/2019
Sécurité routière - 19 permis retirés le week-end dernier Lire la suite
21/03/2019
Youth for climate : nouvelle manifestation demain à Poitiers Lire la suite
21/03/2019
Le classement des lycées 2019 de la Vienne Lire la suite
20/03/2019
Fonderies : le directeur des achats de Renault dans la Vienne demain Lire la suite
20/03/2019
A vos maths : la solution du 438 Lire la suite
19/03/2019
Le Rassemblement national présente son nouveau bureau départemental Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques